Politique

Le premier gouv’ du haut-uele honore par les siens : Lola Kisanga de retour

La communauté du Haut-Uele a organisé, mardi 26 avril à Kinshasa, une soirée pour honorer son digne fils, le sénateur Jean Pierre Lola Kisanga, vainqueur de l’élection des gouverneurs pour la province de Haut-Uélé issue du démembrement de l’ancienne Province Orientale. Selon le facilitateur du forum pour le développement de la province du Haut-Uele, Xavier Bonane Ya Nganzi qui a animé la cérémonie, il est de coutume pour son association d’accueillir de manière solennelle les enfants de son terroir, chaque fois qu’ils sont élevés à des fonctions supérieures. Dans son mot de circonstance, le gouverneur Lola Kisanga, de retour aux commandes d’une province, a reconnu les différents défis qui l’attendent, assurant avoir déjà un programme d’action allant dans le sens de booster le développement de la nouvelle juridiction. «Le Haut-Uélé compte beaucoup de défis. Pour y faire face, j’ai besoin du concours de tout le monde. C’est-à-dire, des institutions du pays, des partenaires du gouvernement ainsi que de dignes fils du Haut-Uélé. Il faut construire les infrastructures routières, aménager l’ensemble du territoire provincial. Mais il y a des préalables. Nous devons restaurer l’autorité de l’Etat, en sécurisant la population et la province. Il faut noter aussi que tout ceci ne peut se réaliser qu’avec des moyens financiers. Voilà pourquoi nous demandons que la rétrocession soit de mise», a-t-il souligné.
Devant des invités de marque notamment le Président de la CENI, Corneille Naanga, le ministre de la Défense nationale, Crispin Atama, le chargé d’affaires de la République du Sud Soudan et autres, plusieurs intervenants ont pris la parole en guise d’encouragements et de conseils au nouveau gouverneur. Premier à prendre la parole, l’honorable Patrick Tanzi, Président du caucus des députés du Haut-Uélé, a recommandé au gouverneur Lola Kisanga qui vient de quitter le Sénat, de garantir de bonnes relations entre la province et les institutions de la République. Il a par la suite exprimé, au nom des élus du Haut-Uélé, sa gratitude au Chef de l’Etat Joseph Kabila, pour sa détermination de doter les nouvelles provinces, des dirigeants dignement choisis par voie électorale.
Pour sa part, le Sénateur Jean-Pierre Nenyengo a rappelé au nouveau gouverneur que le Haut-Uélé a non seulement des défis à relever, mais aussi des atouts à exploiter pour se développer. «Les peuples de Haut-Uélé cohabitent paisiblement, les communautés vivent dans la paix totale. C’est un aspect qui peut déjà rendre facile la tâche au gouverneur. Il y a aussi la fertilité du sol. Le gouverneur devra aussi mettre un accent particulier sur l’agriculture qui est un grand facteur de développement. Quant aux défis, le gouverneur dans son programme devra mettre fin à l’enclavement de la province, en construisant des routes. Il faudra aussi voir l’énergie électrique », a-t-il rappelé.
Au cours de sa brève intervention, l’opérateur économique et culturel Rachidi Kupa a demandé à l’assemblée d’observer une minute de silence en mémoire du chanteur Papa Wemba, décédé sur scène à Abidjan, avant de plaider la cause de la promotion de la culture au sein de la province de Haut-Uélé.
Portrait du nouveau gouverneur
Les fils et filles de Haut-Uélé peuvent bien compter sur l’expertise du gouverneur Lola Kisanga pour le développement de leur province. Ancien ministre et ancien gouverneur de l’ex-Province Orientale, Jean Pierre Lola Kisanga est né le 10 juin 1969 à Watsa dans le territoire de Faraji. Sa localité d’origine est Mandango, et sa collectivité c’est Logo Lolia. Jean Pierre Lola Kisanga est un médecin clinicien de formation et un chercheur. Fils de Ferdinand Lola Miango et de Maman Tokasa Poni, le gouverneur Kisanga est père de sept enfants et, est de profession religieuse chrétienne. Il débute son école maternelle à l’EP mixte de Kilomoto, puis l’école primaire à Mateko à Watsa, et les études secondaires au collège Saint Charles Luanga à Watsa, où il fait ses humanités en pédagogie. Il prend son inscription à la faculté de médecine de l’Université de Kisangani. Il y termine avec la mention distinction, il est proclamé docteur en médecine, chirurgie et accouchement. Il va continuer avec des études post universitaires. Il a une spécialisation en cours en médecine interne, des études spéciales en leadership et communication politique à l’Institut de leadership de Virginie aux USA. Lola Kisanga a aussi une formation en techniques de négociation et communication politique en Afrique du sud. Quant à son parcours politique, Jean Pierre Lola Kisanga est membre cofondateur du Rassemblement congolais pour la démocratie-RCD-, Secrétaire national à la communication et porte-parole du RCD pendant 6 ans, Président de la commission de discipline du RCD, pendant la transition, Vice-président de la Haute autorité des Medias-HAM-. JP Lola Kisanga est aussi Cofondateur de l’Eveil de la conscience pour le travail et le développement-ECT-, il est ancien ministre du travail et de la prévoyance sociale, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, universitaire et recherches scientifiques, un ancien gouverneur de l’ex-province Orientale. En 2007, il est élu comme sénateur, puis élu deuxième rapporteur du bureau du Sénat où il siège jusqu’à ce jour. Il est président de la section nationale de l’association de parlementaire européen pour l’Afrique.
Parlementaire, Lola Kisanga a parcouru les cinq continents dans le cadre de ses activités et missions. Il a aussi été dans la formation des députés provinciaux sur plusieurs thématiques notamment la lutte contre le VIH/SIDA, le leadership politique féminin et l’engament de la femme candidate pour des élections. Sur le plan extra parlementaire, il est animateur de plusieurs associations notamment l’ONG Réseau genre et développement-RGD, Président de la fondation Lola Kisanga, il est aussi directeur générale des sociétés. Il est Président d’honneur de l’équipe de football AS Nika de Kisangani. Il a une radio communautaire du nom de Radiotélévision Garamba émettant depuis Faraji. Il est engagé comme maitre de conférences à l’université de l’Uélé et il est promoteur de l’ISP de Faradje.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer