Politique

La base rangée derrière Muzito

Si l’opinion considère que c’est désormais la bataille entre les pro et les anti-Muzito dans la perspective
de la désignation du candidat du parti gizengiste à la présidentielle de 2016, chaque camp a l’occasion de mesurer son influence à l’applaudimètre et de compter ses troupes dans la nouvelle Galaxie PALU redessinée avec
la suspension polémique de l’ancien Premier minister
A Masimanimba, les militants et sympathisants du Parti lumumbiste unifié -PALU- ne restent pas discrets sur leur position face à la suspension dont fait l’objet leur camarade cadre-militant Adolphe Muzito et sur leurs préférences politiques. Dans un mémo adressé à Antoine Gizenga en marge de la clôture de l’année jubilaire du parti, ils annoncent clairement leur soutien à l’ancien Premier ministre, d’ores et déjà plébiscité candidat à la présidentielle de 2016.    
 
Les militants de base du Parti lumumbiste unifié -PALU- sont remontés contre la direction du parti depuis qu’ils ont appris la suspension du cadre-militant Adolphe Muzito. Les réactions fusent de partout. Toutes font l’unanimité contre cette sanction et leurs auteurs. La dernière en date émane du PALU-Masimanimba. Dans un mémo transmis au Secrétaire général, chef du parti, Antoine Gizenga, la base de Masimanimba, dans le Kwilu, entend bien se faire entendre et peser de tout son poids, dénonçant «toute tentative d’exclusion, de division et de diversion en cette période pré électorale», exigeant la levée de cette mesure et estimant que les tribunes de Muzito, des réflexions intellectuelles, n’énervent pas les 5 documents de base du PALU. Mettant davantage de pression sur Antoine Gizenga, le mémo ajoute: «Tout en encourageant les instances dirigeantes du parti d’œuvrer pour le maintien de la discipline au sein du parti, nous estimons que les moments ne sont pas indiqués pour ces genres de décisions».
Puis, la base se range carrément derrière Muzito en ces termes: «Nous nous réjouissons cependant que votre décision n’exclut pas le camarade Muzito du parti et ne l’empêche pas de poser une candidature nationale ou locale avec le soutien du parti aux prochaines élections».
Parlant au nom de ses camarades A5 -militants en charge de la sécurité- du PALU, dans un message de soutien écrit en kikongo, teinté d’un français approximatif digne d’un militant de rang et de paysan, Stanis Malu a chanté les louanges de Muzito, candidat idéal, parce que «rassembleur», donc «celui de tout le peuple congolais» et «pas uniquement du PALU».
Comme ses camarades qui ont chanté à l’honneur et la gloire de Muzito samedi 22 août à Buma, quartier de résidence de Gizenga, Malu a encouragé son favori à rester sur sa lancée, lui assurant le soutien indéfectible de tous les militants A5 du PALU.
Si l’opinion considère que c’est désormais la bataille entre les pro et les anti-Muzito dans la perspective de la désignation du candidat du parti gizengiste à la présidentielle de 2016, chaque camp a l’occasion de mesurer son influence à l’applaudimètre et de compter ses troupes dans la nouvelle Galaxie PALU redessinée avec la suspension polémique de Muzito. La position de la base de Masimanimba constitue un gros handicap pour la Direction du PALU. Et le message adressé à Gizenga est sans équivoque: pas question pour lui de chercher à refroidir la base du parti ou entrer en guerre avec elle en la rebutant avec le maintien d’une sanction disciplinaire contestée. «D’un point de vue pragmatique, jouer la carte Muzito présente des avantages sûrs pour Gizenga. En soutenant les anti-Muzito, le patriarche mettrait en péril sa main mise sur la base du parti. Impensable!», avise un analyste.
AKM

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer