Politique

Jean Nengbangba, ce ministre qui tance son collègue

Nengbangba et mwangu
La scission du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel -EPSP- en deux ministères semble être au cœur d’une petite brouille entre Jean Nengbangba, actuel ministre de l’Enseignement technique et professionnel -ETP-, et Maker Mwangu, son collègue de l’Enseignement primaire et secondaire et initiation à la nouvelle citoyenneté -EPS/INC. Entre ces deux membres de l’exécutif RD-congolais, c’est la grande incompréhension. Jean Nengbangba, lui, n’arrive pas à s’expliquer que son collègue continue à garder certains documents relevant de son nouveau ministère. Mort dans l’âme, il a dit travailler dans des conditions très sommaires, ne disposant même pas d’un Secrétariat général.
Disfonctionnement. Jean Nengbangba, ce ministre qui a hérité, de la scission du ministère de l’EPSP, les charges de l’enseignement technique et professionnel, semble être mal dans sa peau. En début de la semaine, il a déversé son désarroi auprès des sénateurs, en marge de la question orale avec débats du sénateur Nelson Bya’Ene. Devant les sénateurs, le ministre Nengbangba a reconnu les conditions sommaires du travail de son équipe. Il a déclaré, la mort dans l’âme, que son ministère manque de tout et ne dispose même pas d’un Secrétariat général. Jean Nengbangba n’a pas raté cette occasion pour tancer son collègue Maker Mwangu, celui qui semble troubler ses sommeils.
Il n’arrive pas à s’expliquer que son collègue continue à garder certains documents -y compris des archives- relevant de son nouveau ministère. Il se plaint que le ministre de l’EPS/INC n’a jamais daigné les lui remettre. Les sources proches du ministère renseignent que les archives du nouveau ministère n’ont pas été restituées lors de la remise-reprise avec son collègue de l’EPS. Aussi, les écoles de son secteur ne lui sont pas encore restituées et continuent à être gérées par Maker Mwangu. Guéguerre! Répondant à ses lettres, le ministre de l’EPS/INC avait prétexté qu’il attendait l’Ordonnance sur le fonctionnement des ministères pour justifier la «rétention» de certains documents.
Fantomatique
Alors que cette ordonnance a déjà été signée, Jean Nengbangba ne comprend plus pourquoi son collègue continue à bloquer les documents de travail de son nouveau ministère. Le nouveau ministère de l’Enseignement technique et professionnel est donc sans archives, sans administration, etc. Un tel ministère, commente un sénateur, n’existe pas. C’est du reste ce qui ressort de la conclusion faite par Nelson Bya’Ene, auteur de la question orale, pour clore sa question orale avec débat sur l’Enseignement technique et professionnel. Il a dénoncé la profonde malaise sévissant dans ce portefeuille qui ne dispose même pas d’un Secrétariat général ni de l’administration.
Le ministère que dirige Jean Nengbangba loue non seulement dans un immeuble et ne compte en tout et pour tout qu’un seul véhicule de travail. Celui du ministre! Selon certaines sources, ce nouveau ministère fonctionne sans ressources et n’émarge même pas au Budget 2015.
Christian Joseph MUTOMBO
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer