PolitiqueSociété

Hubert Chauvet donne son point de vue sur l’importance du développement dans un pays

Hubert Chauvet et les membres de CMB
Hubert Chauvet et les membres de CMB
A Kinshasa, la Journée mondiale de l’information sur le développement, célébrée le 24 octobre de chaque année, est passée sous silence. Pourtant, à la veille de cette célébration, Hubert Chauvet, représentant de Cristoffel blindin mission -CBM-, a donné son point de vue sur l’importance d’un développement pour tous. Au cours d’une interview accordée à «AfricaNews», il a également insisté sur le développement pour les personnes handicapées et pour l’amélioration de la qualité de leurs vies en RD-Congo.
En marge de la célébration de la Journée mondiale de l’information sur le développement, Hubert Chauvet, représentant de CBM, a donné son point de vue sur la question de l’importance du développement dans un pays et surtout sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes handicapées RD-congolaises. Selon lui, le développement trouve un sens concret dans le fonctionnel d’une société.
«Le  développement, c’est la capacité d’une structure à poser des actions durables et pérennes de nature à améliorer des conditions de vie de la population, mais aussi assurer le bon fonctionnement d’une société dans son ensemble. Ce développement doit également tenir compte des personnes vivant avec handicap», a-t-il expliqué. Hubert Chauvet a également reconnu l’importance de cette journée consacrée au développement dans la mesure où elle permet d’attirer l’attention de l’opinion publique sur le domaine de l’amélioration des conditions des vies, surtout de la personne vivant avec handicap.
Hubert Chauvet a renchéri que cette journée pose également les bases de la réflexion sur des questions liées au développement en général. Le représentant de CBM a estimé que la condition de la jeune fille handicapée est à prendre en compte au même titre que celle de tous les handicapés, mais aussi de toutes les autres personnes vivant dans une société. «…On parle de l’égalité des chances et de genre pour tous. La jeune fille handicapée doit se sentir à l’aise dans toutes les activités de la vie sociale. Elle doit vivre sans contrainte toutes les dimensions de la vie sociale, comme tout autre individu…», a-t-il indiqué.
Hubert Chauvet a par ailleurs souligné que, parmi d’autres pays du monde, la RD-Congo avance bien dans cet exercice. Il a reconnu que depuis un certain nombre d’année, même si beaucoup de travail reste à faire, ensemble avec ses partenaires, il y a des avancements positifs sur ces questions et qu’il est bon de les saluer. «Nous félicitons le gouvernement de la RD-Congo pour ses avancés, notamment concernant son implication dans la mise à disposition aux Nations unies des instruments juridiques ayant permis au pays, en date du 30 septembre 2015, son adhésion pleine et entière à la Convention internationale des Droits des personnes handicapées -UN-CIDPH».
Hubert Chauvet a enfin rappelé que le handicap est malheureusement bien souvent à la fois cause et conséquence de la pauvreté et du sous-développement d’une société, raison pour laquelle sa situation doit être rigoureusement et systématiquement prise en compte pour un développement durable accru et davantage efficace. CBM est une ONG chrétienne de développement en RD-Congo.
Elle travaille essentiellement dans le domaine du financement des ONG de droit RD-congolais et des programmes nationaux du ministère de la Sante publique.
Parousia MAKANZU
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer