PolitiqueSociété

Germain Kambinga à la manœuvre, les premiers expropriés indemnisés

Germain Kambinga
En dehors de toute spéculation, cette indemnisation est un travail technique équitable fait par des experts pour permettre aux occupants de ce site de recevoir la somme correspondant à la valeur juste de leur propriété
Le processus de l’indemnisation des occupants du site où sera abritée la Zone économique spéciale pilote de Maluku a effectivement démarré. La première étape est intervenue la semaine qui s’achève avec l’indemnisation de 85 occupants suivant la valeur réelle de chacune des leurs parcelles ou de leurs maisons. Et la deuxième étape de cette opération interviendra la semaine prochaine.
Accompagné du bourgmestre de la commune de Maluku, Papy Epiana, des chefs coutumiers et quelques bénéficiaires, le ministre RD-congolais de l’Industrie, Germain Kambinga Katomba -GKK- a officiellement annoncé cette bonne nouvelle jeudi 29 octobre 2015 à l’Hôtel Venus. Conscient des difficultés auxquelles sont confrontés les habitants de Maluku, GKK a révélé que les conditionnalités ont même été allégées pour permettre à chaque occupant, même ceux qui n’ont pas de documents nécessaires, d’entrer en possession de leur dû. Le tout dans le but d’atteindre le redressement industriel RD-congolais conformément à la stratégie globale du gouvernement de la République dirigé par Augustin Matata Ponyo.
Germain Kambinga entend faire de la commune urbano-rurale de Maluku une commune industrielle mieux une agglomération industrielle. Pour y arriver, il faut que la Zone économique spéciale de Maluku démarre ses activités. Le site devant l’abriter étant un terrain exproprié pour cause d’utilité publique, il faut passer par l’indemnisation des personnes expropriées. Face à la presse, le ministre de l’Industrie a annoncé le début effectif de ce processus d’indemnisation.
«Cette indemnisation est l’une des étapes essentielles au démarrage effectif de différentes activités à la Zone économique spéciale conformément aux engagements du gouvernement avec la Banque mondiale, l’une des partenaires à ce processus», a-t-il déclaré. En dehors de toute spéculation, cette indemnisation est un travail technique équitable fait par des experts pour permettre aux habitants de recevoir la somme correspondant à la valeur juste de leur propriété.
Pour cette phase de mise en œuvre, l’indemnisation est la première action avant que n’intervienne le recrutement de l’aménageur. A en croire ses propos, les habitants de Maluku n’ont aucun intérêt à être contre ce projet plein de retombées positives en leur faveur. «Je crois que les habitants de Maluku ont des raisons d’être heureux. Ce projet, c’est la création de dizaines de milliers d’emplois. C’est forcément bénéfique. Déjà, chaque entreprise qui s’installe reçoit comme message du gouvernement d’employer prioritairement les habitants de la commune de Maluku. Donc, les retombées positives pour les habitants de Maluku ne souffrent d’aucun doute», a rassuré Germain Kambinga.
La preuve est qu’une quinzaine d’entreprises sont déjà en construction au niveau de la Zone économique spéciale de Maluku. Il s’agit en l’occurrence du Marché international de Kinshasa, de l’entreprise ARIMEX spécialisée en câblerie industrielle, fer et acier. L’idée est d’atteindre la vitesse de croisière avec la nomination du conseil d’administration de l’agence de cette Zone économique spéciale. «Dans les jours à venir, le ministère de l’Industrie organisera une grande manifestation de présentation de toutes ces industries qui vont très rapidement commencer les travaux en attendant que tout le processus ne soit finalisé», a promis le ministre.
Projet porteur d’espoir, la Zone économique spéciale de Maluku accueillera une cinquantaine d’industries qui seront bénéficiaires d’un certain nombre d’avantages sur le plan fiscal, d’un accompagnement du gouvernement, d’un espace aménagé avec des infrastructures de qualité avec accès à l’eau et électricité ainsi que des routes pour faciliter l’évacuation. «Vous pouvez être rassuré que ce projet est un projet réel et véritable qui sera très prochainement effectif», a exhorté Germain Kambinga.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer