Politique

Fructueuse mission du VPM José Makila en Afrique australe

José Makila Sumanda, vice-Premier ministre et ministre des Transports et Voies de communication vient d’effectuer une fructueuse mission en Afrique australe. Au cours de cette visite de travail de 8 jours en Afrique du Sud et au Royaume de Swaziland, il a plaidé en faveur d’une coopération renforcée entre les ports de Matadi et de Durban, situé sur le littoral de l’Océan Indien.
Accompagné du Directeur général a.i de la Société commerciale des transports et des ports -SCTP-, Lewis Banguka, le vice-Premier ministre et ministre des Transports et Voies de communication a eu à visiter le mardi 28 mars 2017, le port de Durban, grande plate-forme d’importation et d’exportation d’Afrique du Sud pour s’inspirer de ses méthodes de travail afin de procéder à une amélioration des infrastructures portuaires de Matadi et celle des services rendus.
Le VPM José Makila, impressionné par les actions entreprises par Transnet Engineering, croit que ce partenariat favorisera également l’amélioration des conditions de déplacement sur le chemin de fer Kinshasa-Matadi.
«Nos objectifs sont de ramener les 3 locomotives qui n’avaient pas encore été livrées dans le contrat signé avec Transnet en 2013 et de voir avec cette firme les possibilités d’amélioration des performances de nos ports en prenant exemple sur les ports sud-africains», a-t-il précisé.
Espoirs permis pour la RD-Congo de quitter la liste noire

Précédemment, José Makila Sumanda a pris part au forum organisé par l’Organisation internationale de l’aviation civile -OACI- à Mbabane, au Royaume de Swaziland où il a été question de renforcer les organisations régionales de supervision de la sécurité de l’aviation civile mondiale.
Au cours de sa communication à la presse à sa descente d’avion à l’aéroport internationale de N’Djili, le vice-Premier ministre et ministre des Transports et Voies de communication a mis un accent particulier sur les efforts que les autorités du pays doivent consentir en vue de doter de moyens conséquents les responsables en charge de cette matière sensible de manière à permettre à la RD-Congo de quitter la zone rouge.
José Makila a rappelé qu’à la dernière évaluation, la RD-Congo n’avait accompli que 28% des recommandations pertinentes en matière de sécurité et sûreté, résultat peu honorable maintenant ainsi le pays sur la liste noire. Il a indiqué que les délégués de la RD-Congo se sont bien défendus et que les espoirs sont permis pour que lors de l’évaluation des experts de l’OACI du mois de mai 2017, la RD-Congo puisse apporter des améliorations substantielles de manière à quitter la black list.
Raffermissement des relations d’affaires avec Boeing Company

Il sied de signaler qu’en marge de cette conférence de l(OACI en Afrique australe, José Makila a reçu en audience le responsable de Boeing Company, et directeur des affaires gouvernementales et développement des marchés pour l’Afrique sub-saharienne, Chamsou Deen. Les entretiens ont porté sur le raffermissement des relations d’affaires existantes depuis plusieurs décennies entre le constructeur aéronautique américain Boeing Company et la RD-Congo ainsi que les perspectives de coopération avec le transporteur aérien national Congo Airways.
Il a également conféré avec le chef d’unité de la sécurité aérienne pour la Commission européenne, Joachim Lueckin dans le but d’accroitre l’efficacité de la gestion du trafic aérien en RD-Congo et de ses services de navigation aérienne.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer