PolitiqueSociété

Forum international de haut niveau: Pascal Isumbisho tient à la garantie des agents publics

Aujourd’hui ou jamais. Le ministre de la Fonction publique Pascal Isumbisho Mwapu tient à la mise en place de la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat -CNSSAP. A l’en croire, cette dernière garantie une meilleure prise en charge des bénéficiaires depuis l’identification jusqu’au paiement des droits.
Une bonne raison pour le patron de l’administration publique d’organiser pendant deux jours, soit du 25 au 26 août dernier à Kimpinski Hôtel à Kinshasa, le Forum international de haut niveau sur la problématique de la reforme et la modernisation du système de sécurité sociale en Afrique: Identification des stratégies innovantes pour un système de sécurité sociale efficace et durable en RD-Congo.
Au terme des travaux, les participants ont formulé 26 recommandations au gouvernement notamment la désignation suivant un processus compétitif associant la compétence à l’éthique et déontologie professionnelle, les cadres dirigeants de la CNSS et de développer un plaidoyer en faveur du vote et de la promulgation rapide de loi sur la sécurité sociale. Aussi, de créer un cadre permanent de concertation et de dialogue autour de la sécurité sociale.
Au nom du gouvernement, le ministre de la Fonction publique a promis de ne manager aucun effort pour la mise en œuvre intégrale des recommandations issues de ce forum. Saluant l’émergence et la vision politique du Président de la République, Pascal Isumbisho a signifié la reforme de l’administration publique figure parmi les points majeurs du Programme d’action du gouvernement -PAG- qui vise le renforcement de l’efficacité de l’Etat.
La RD-Congo est en route vers une Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat. Malgré que toutes les conditions soient presque réunies, Pascal Isumbisho ne craint rien. Il se réfère à Maxwell qui dit: «L’échec est le prix à payer pour connaitre la réussite. Les rêves exigent d’une personne qu’elle se surpasse qu’elle dépasse l’ordinaire».
A en croire le ministre de la Fonction publique, ses yeux sont braqués sur les objectifs et non sur les obstacles à franchir et l’histoire retient le succès de ceux qui voient les objectifs. Aux participants à ce grand forum sur la reforme et la modernisation de système de sécurité sociale en Afrique: identification des stratégies innovantes pour un système de sécurité sociale efficace et durable en RD-Congo, le ministre Isumbisho a non seulement jeté des fleurs aux participants mais il a également indiqué que ces derniers ont marqué l’histoire dans le processus de promotion des mécanismes de sécurité sociale des agents et fonctionnaires de l’Etat en RD-Congo.
Aussi le ministre a reconnu que ce forum contribue à renforcer le rôle de son ministère en vue de rendre les politiques publiques plus adéquates aux besoins des citoyens et plus crédibles par rapport à l’ampleur des défis de développement.
Ce qui améliorera aussi à la cohésion sociale, et va restaurer progressivement le climat de confiance entre l’Etat et ses citoyens. Sourire aux lèvres, Pascal Isumbisho affirme que ce forum s’est déroulé dans un élan de convivialité favorisant des débats houleux parfois très sévères surtout envers le gouvernement mais toujours intéressants et pertinents.
Ceux-ci témoignent ainsi les avancés significatives dans le processus démocratique tel que instauré par le Chef de l’Etat. Une bonne raison pour le numéro un de la Fonction publique de rester optimiste et d’être heureux quant à l’identification de 26 risques et des stratégies de mitigation proposées.
Pour une bonne CNSSAP
Au terme des travaux, les participants ont formulé 26 recommandations au gouvernement RD- congolais en vue de garantir et assurer une retraite honorable aux agents de l’Etat. A cet effet, le gouvernement désignera les cadres dirigeants de la CNSSAP suivant un processus compétitif associant la compétence à l’éthique et déontologie professionnelle.
Les participants ont développé un plaidoyer en faveur du vote et de la promulgation rapide de la loi sur la sécurité sociale en RD-Congo tout en créant un cadre permanent de concertation et de dialogue autour de la problématique de la sécurité sociale.
 
C’est dans cette optique que les participants appellent le gouvernement à développer des initiatives à résultats rapides pour mettre en œuvre les structures des métiers de la caisse, les chaines simplifiées, informatisées des procédures de couverture des prestations de sécurité sociale, le budget participatif pour renforcer la recevabilité dans la gestion des ressources de la caisse et le renforcement des capacités du personnel.
Et également le gouvernement est obligé de doter de la CNSSAP d’un bâtiment tout en débloquant les moyens financiers pour permettre à cette caisse de faire face aux frais de premier établissement. La mise en place d’un comité de suivi de la mise œuvre des recommandations du présent séminaire impliquant les ministères de la Fonction publique, de la Décentralisation et de l’Intérieur, des Cellules des réformes et des unités de gestion des projets de reforme.
Le ministre de la Fonction publique, le représentant personnel du gouvernement, a promis de ne manager aucun effort pour la mise en œuvre intégrale des recommandations issues de ce forum.
Bijou KULOSO
Bénédicte MWELO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer