Politique

Fidèle Likinda: «L’Union sacrée est déjà dans le FCC-CACH»

Dans une réflexion à haute voix axée sur les questions d’actualité, le député national Fidèle Likinda a prêché pour le respect des lois de la République et plus particulièrement de la Constitution. Devant la presse, l’élu d’Ikela a été très précis concernant les consultations initiées par le Chef de l’État et le verdict du Conseil d’État sur l’affaire qui opposait le député Albert Fabrice Puela au bureau de l’Assemblée nationale. «L’Union sacrée qu’on recherche dans les consultations existe déjà dans la coalition FCC-CACH», a-t-il indiqué avant de préciser que la page de la coalition au pouvoir reste encore entière.

Au sujet des consultations, le député Fidèle Likinda estime qu’il revient au Président de la République qui est le symbole de l’unité nationale, de consulter les différentes couches de la population en cas de nécessité. A la question de la non participation de son parti politique, le PPRD, et son regroupement, le FCC, aux consultations, le grand tribun d’Ikela a précisé: «nous sommes ouverts au dialogue dans le cadre de la Constitution et des accords qui nous lient dans la coalition FCC-CACH».

Dans le même volet, le député PPRD Likinda a soutenu que la page FCC-CACH n’est pas encore tournée. «Je dois vous avouer que l’Union sacrée se trouve déjà dans l’union FCC-CACH», a-t-il souligné. Et d’ajouter: «aujourd’hui, on est à deux mais on n’arrive pas à trouver des solutions aux petits problèmes. Mais quand on sera à trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix…. Voilà la question que je me pose». Abordant la question des députés membres du FCC qui ont été consultés, Fidèle Likinda a apporté précision de taille.

«Les députés consultés oui. Retenez qu’ils ont été consultés dans le cadre de leurs caucus provinciaux et non pour le compte du PPRD ou du FCC. Même moi, si j’étais invité pour le compte de ma province de la Tshuapa, je serais parti pour parler de ma province. Et là, ce n’est pas pour engager mon parti le PPRD ou mon regroupement politique le FCC. Pas du tout. Les collègues ont été consultés dans le cadre de leurs provinces. Voilà tout», a martelé le secrétaire national du PPRD en charge des finances.

Quant au verdict du Conseil d’État dans le dossier Puela-bureau de l’Assemblée nationale, Fidèle Likinda n’est pas allé par deux chemins: «Le Conseil d’État a dit le droit en déclarant irrecevable la requête de notre collègue par manque d’une décision administrative attaquée. Le collègue a saisi le Conseil d’État sur base d’un accusé de réception. Ce qui n’est pas une décision administrative».

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer