Politique

Eve Bazaiba veut le CNSA

C’est avec un ton plutôt modéré que le Front pour le respect de la Constitution -FRC-, regroupement politique désintéressé de la lutte pour la primature, a réagi au discours du Président de la République prononcé hier 5 mars, devant le Congrès. Cependant, Eve Bazaiba Masudi, coordonnatrice de cette plateforme, a clairement déclaré son ambition de présider au destin du Conseil national de suivi de l’Accord -CNSA-, institution à mettre en place dont la nomination du président pose problème depuis le décès d’Etienne Tshisekedi. «Concernant le CNSA, le Front réitère sa disponibilité de conduire cette institution et reste ouvert aux tractations éventuelles avec toutes les parties signataires de l’Accord en vue de trouver un consensus autour de son délégué», affirme-t-elle dans une déclaration, demandant également à la CENI de publier le calendrier électoral dans le meilleur délai.
LOI

Réaction au discours du Chef de l’Etat
Le Front pour le respect de la Constitution a suivi avec attention l’adresse du Chef de l’Etat devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès et fait les observations suivantes:
1. Le Front prend acte de la volonté du Chef de l’Etat d’assurer la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 par l’organisation des élections présidentielle, législatives et provinciales en décembre 2017 au plus tard;
2. Pour ce faire, le Front demande à la CENI de publier le calendrier électoral dans le meilleur délai;
3. Dans le cadre de l’exécution de l’Accord politique global du 31 décembre 2016, particulièrement en sa disposition V.5.b, le Front exige la redynamisation de la CENI et du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication, en vue de l’implication de toutes les parties prenantes dans le processus électoral devant permettre l’organisation des élections crédibles, libres, démocratiques, transparentes et apaisées;
4. Tenant compte de la dégradation de la situation socio-économique que connait notre pays, le Front est surpris de la volonté du Chef de l’Etat de ne pas faire appel au financement extérieur pour l’organisation des élections sachant que les revendications sociales des fonctionnaires et agents de l’Etat exerceront certainement une tension monétaire sur les ressources budgétaires;
5. Concernant le Conseil national de suivi de mise en œuvre de l’Accord -CNSA-, le Front réitère sa disponibilité de conduire cette Institution et reste ouvert aux tractations éventuelles avec toutes les parties signataires de l’Accord en vue de trouver un consensus autour de son délégué;
6. Afin d’éviter tout retard d’organisation des élections en décembre 2017 au plus tard, le Front recommande au Chef de l’Etat de prendre en compte l’accompagnement des partenaires bilatéraux et multilatéraux au processus électoral conformément aux Résolutions 2277 et 2348 du Conseil de sécurité des Nations unies;
7. S’agissant de l’insécurité qui prévaut actuellement dans les provinces des Kasaï, le Front exige une enquête indépendante internationale sur ces graves crimes afin d’établir les responsabilités des présumés auteurs. A ce sujet, le Front insiste pour que tous les moyens soient mis en œuvre en vue de rétablir la paix sociale et la sécurité dans cette partie de la République qui aspire aussi à aller aux élections dans un climat apaisé;
8. Enfin, le gouvernement à mettre en place devra avoir comme priorité l’organisation des élections tout en tenant compte des préoccupations des différentes couches socioprofessionnelles de la nation.
Fait à Kinshasa le 05 avril 2017
Pour le Front
Honorable Eve BAZAIBA MASUDI
SG MLC et coordonnatrice du Front

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer