Politique

Dialogue: la SADC promet son appui total au résultat final

Après avoir rencontré sur place à Kinshasa le président Joseph Kabila, la Majorité présidentielle, l’Opposition qui siège au dialogue, le Rassemblement ainsi que le bureau de la CENI, la mission ministérielle d’évaluation de la troïka de l’organe de la SADC en RD-Congo lance un appel à tous les acteurs en vue de la création d’un environnement propice à la tenue des élections libres, justes, transparentes et crédibles dans l’intérêt de la paix, de l’unité nationale, de la stabilité et du développement socioéconomique du pays.
Par le même biais, la mission de la SADC exhorte les acteurs en RD-Congo, au sein de la Communauté Internationale et au Groupe de soutien à apporter leur soutien au Dialogue piloté par l’Union africaine et au processus électoral dans le but d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité en RD-Congo et dans la Région.
Une mission officielle de la Communauté de développement d’Afrique australe -SADC- conduite par Dr. Augustine P. Mahigu, ministre tanzanien des Affaires étrangères et de la Coopération de l’Afrique de l’Est accompagné de Georges Rebelo Chikoti et Patricio José, respectivement ministre angolais des Relations extérieures et vice-ministre mozambicain de la Défense nationale a séjourné à Kinshasa du 10 au 13 octobre 2016. Elle avait pour «objectif de mener une évaluation sur l’évolution de la situation politique et sécuritaire en RD-Congo dans le but d’évaluer les efforts en cours relatifs à la sauvegarde de la paix et de la stabilité politique en RD-Congo».
Impossibilité d’organiser les élections en RD-Congo en 2016
Pour ce faire, la mission a rencontré les autorités RD-congolaises dont le président Joseph Kabila, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, Corneille Nangaa et Norbert Basengezi, respectivement président et vice-président de la CENI, le facilitateur Edem Kodjo ainsi que les membres de la Majorité présidentielle, du Rassemblement et de l’Opposition politique qui participe au dialogue de la Cité de l’Union africaine.
Au cours d’un point de presse tenu mercredi 12 octobre 2016 à l’Ambassade de l’Afrique du Sud à Kinshasa, Georges Rebelo Chikoti, ministre angolais en charge des Relations extérieures a reconnu qu’il n’est pas possible d’organiser des élections en RD-Congo en 2016.
«Après échanges, nous nous sommes rendu compte que le Rassemblement ne prend pas part au dialogue», a-t-il indiqué, estimant qu’il «faudrait absolument que toutes les parties participent au dialogue pour trouver un modus vivendi afin d’organiser des élections dans la paix». Néanmoins, cette mission exclut toute idée de convocation d’un nouveau dialogue selon la demande du Rassemblement.
Des dispositions pour la persuasion de l’UDPS et du Rassemblement
«Nous avons souhaité que les résultats du dialogue -de la Cité de l’Union africaine- soient ouverts à tous pour ceux qui vont y adhérer. Le dialogue qui est organisé, peut arriver à des résultats s’il se termine. Il n’y aura pas de solution magique. D’ici à décembre, il y aura des dispositions pour persuader l’UDPS et le Rassemblement. On ne ferme pas la porte, la question reste ouverte», a précisé Rebelo. Il a clairement réaffirmé le soutien de la SADC au facilitateur togolais Edem Kodjo. «Pour nous, Edem Kodjo représente à l’unanimité la SADC», a-t-il reconnu.
A la question de la presse de savoir si le président Kabila pourrait se représenter à la présidentielle après la transition au-delà de 2016, le ministre angolais des Relations extérieures a fait savoir que la mission n’a pas posé cette question au concerné. Dans un communiqué qui sanctionne la fin de cette mission ministérielle d’évaluation de la troïka de l’organe de la SADC en RD-Congo, cette dernière «a noté le progrès encourageant dans le dialogue national en cours piloté par l’UA et le processus de l’enrôlement des électeurs sous la direction de la CENI». La troïka a «félicité les acteurs qui participent au dialogue national pour le progrès réalisé jusque-là et exhorté tous les acteurs qui ne prennent pas part au dialogue national de rejoindre le processus».
Concernant la réunion qui sera tenue en Angola prochainement, la mission a annoncé qu’il s’agit d’une rencontre statutaire à laquelle sont invités les Etas membres et non les organisations politiques dont le Rassemblement. La position est affichée: la SADC promet son appui total au résultat final du dialogue piloté par Edem Kodjo, comme le précise le communiqué de presse de la mission repris ci-dessous.
Octave MUKENDI
Communiqué de presse
Mission ministérielle d’évaluation de la Troïka de l’Organe de la SADC Kinshasa, DRC
La Troïka sur la Coopération politique, défense et sécurité de la Communauté de développement d’Afrique australe -SADC- a entrepris une mission d’évaluation en République démocratique du Congo du 10 au 13 octobre 2016. L’objectif de la mission était de mener une évaluation sur la situation politique et de sécurité en RD-Congo dans le but d’évaluer les efforts en cours relatifs pour la sauvegarde de la paix et de la stabilité politique de la RD-Congo. S.E. John Pembe Joseph Magufuli, président de la République unie de Tanzanie dans sa capacité de Président de l’Organe sur la Coopération politique, Défense et Sécurité, a mandaté la Mission.
La Mission d’évaluation a été conduite par l’Hon. Dr. Augustine P. Mahigu, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de l’Afrique de l’Est de la République unie de Tanzanie et président du Comité ministériel de l’Organe -MCO-, qui a été accompagné de l’Hon. Georges Rebelo Chikoti, ministre des Relations extérieures de la République d’Angola et vice-président du MCO, de l’Hon. Patricio José, vice-ministre de la Défense nationale de la République de Mozambique qui représentait le président sortant du MCO. La Mission a été soutenue par une équipe du Secrétariat de la SADC conduite par S.E. Dr. Stergomena Lawrence Tax, secrétaire exécutif de la SADC. La Mission a également inclus les ambassadeurs des Etats membres de la SADC accrédités en RD-Congo.
La Mission a consulté divers acteurs, y compris les ambassadeurs de la SADC accrédités en RD-Congo, S.E Edem Kodjo, facilitateur de l’Union africaine du Dialogue national, l’Hon. Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la RD-Congo, Mr.
Corneille Nangaa et Mr. Norbert Katintima, respectivement président et vice-président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, des Haut cadres du gouvernement de la RD-Congo, des représentants de l’Opposition qui est en dehors du Dialogue -Rassemblement-, les représentants de l’Opposition qui prennent part au Dialogue, les partis politiques de la Majorité présidentielle conduite par l’Hon. Aubin Minaku, de la Société civile et des groupes religieux.
La Mission a également rendu une visite de courtoisie à S.E Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo.
Après consultation et échanges des points de vue avec divers acteurs, la Mission ministérielle de la Troïka de l’Organe de la SADC a:
Noté le progrès encourageant dans le Dialogue national en cours piloté par l’UA et dans le processus d’enrôlement des électeurs sous la direction de la CENI;
Félicité les acteurs qui participent au Dialogue national pour le progrès réalisé jusque-là et exhorté tous les acteurs qui ne prennent pas part au Dialogue national de rejoindre le processus. En outre, la Mission a lancé un appel aux acteurs d’agir de manière responsable, et d’éviter les actions qui résulteraient en des actes de violence;
Encouragé les acteurs de mettre l’intérêt du pays et de la population en première position au sein du Dialogue national en vue d’assurer un consensus autour des questions en suspens;
En des termes forts, condamné la violence des 19 et 20 septembre qui a eu pour conséquence la perte de vie des civils innocents et des officiers de police ainsi que la destruction des biens;
Fermement découragé toutes tentatives et menaces qui visent à compromettre le processus du Dialogue;
Exhorté tous les acteurs à créer un environnement propice à la tenue des élections libres, justes, transparentes et crédibles dans l’intérêt de la paix, de l’unité nationale et de la stabilité et du développement socio-économique du pays;
Exhorté tous les acteurs à défendre les principes, les idéales et les aspirations du peuple congolais enracinés dans la Constitution et conformes aux principes et directives de la SADC et de l’UA qui régissent les élections démocratiques et les dispositions de la résolution 2277 -2016- du Conseil de sécurité des Nations unies;
Exprimé sa satisfaction avec le travail préparatoire des élections que la CENI effectue et a encouragé le gouvernement et les acteurs de donner à la CENI le maximum de soutien pour accomplir sa tache constitutionnelle;
Exhorté tous les acteurs de défendre les électeurs RD-congolais éligibles de participer pleinement et intégralement au processus d’enrôlement des électeurs en cours, en vue d’exercer leur droit démocratique tel qu’enraciné dans la Constitution lors des prochaines élections;
Exhorté tous les acteurs de respecter le rôle indépendant de la CENI dans la gestion du processus électoral et a insisté sur la nécessité du maintien de son indépendance;
A lancé un appel à tous les acteurs en RD-Congo, au sein de la Communauté internationale et le Groupe de soutien à apporter son soutien au Dialogue piloté par l’Union africaine et le processus électoral dans le but d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité en RD-Congo et dans la Région; et
A réaffirmé le soutien de la SADC au Dialogue national et promis son appui total au résultat final.
Fait à Kinshasa, République Démocratique du Congo
12 octobre 2016

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer