PolitiqueSociété

Dialogue : Monsenepwo sensibilise à Mbandaka

monsenepwo2
Jean Thierry Monsenepwo se révèle un grand homme de terrain depuis qu’il est à la tête de la ligue nationale des jeunes de la Convention des congolais unis -CCU. Dynamique et ambitieux, il va en croisade à travers le pays pour implanter les couleurs de son parti et mobiliser les jeunes à y adhérer. Après avoir réussi cette opération de séduction à Kinshasa ainsi que dans la province du Kongo Central où les structures de la ligue des jeunes sont solidement installées, cette fois-ci, c’est dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, qu’il s’est rendu pour asseoir les structures de la ligue. Accompagné d’une forte délégation des cadres du parti, dont Justin Omokala, secrétaire général national chargé de la jeunesse, le président national de la ligue des jeunes CCU a également profité de cette visite de quatre jours dans cette partie du pays pour sensibiliser la population en faveur du dialogue politique national et inclusif convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila. «Nous sommes en train de donner une nouvelle pulsion à la ligue dans plusieurs actions. Nous voulons avoir une identité nationale. Nous ambitionnons d’attaquer les zones de l’arrière-pays, non seulement pour asseoir les structures de notre parti, mais aussi pour apporter ce message important d’acceptation du dialogue», a confié Jean Thierry Monsenepwo.  
Un vent nouveau souffle à la ligue nationale des jeunes de la Convention des congolais unis -CCU. Les activités s’intensifient. Sous l’impulsion de Lambert Mende Omalanga, initiateur du parti, la ligue des jeunes, dirigé depuis un moment par Jean Thierry Monsenepwo, est en train de batailler dur en vue de faire flotter les couleurs de ce parti à Kinshasa comme dans l’arrière-pays et de battre campagne en faveur du dialogue politique national et inclusif convoqué par le Chef de l’Etat Joseph Kabila. Tout récemment, une importante délégation des cadres de la Convention des congolais unis a effectué une visite dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur. Objectif: installer les structures de la ligue des jeunes de la CCU dans cette contrée du pays.
Une mission accomplie, car tout s’est passé à merveille, apprend-on. Hormis l’accueil chaleureux réservé aux cadres de la CCU durant leur séjour à Mbandaka, toutes les activités de la ligue ont connu un franc succès. Les membres de la délégation se sont également rendus à la résidence du docteur Mwamba, commissaire spécial de l’Equateur, en vue de lui présenter leurs civilités et de lui faire part de la raison de leur visite à Mbandaka. Une visite fortement appréciée par l’hôte. «J’ai toujours suivi les activités des cadres de la jeunesse de la CCU à la télévision. C’est beaucoup d’activités et d’engagements. Aujourd’hui, ils nous font l’honneur de venir ici dans notre province et surtout dans cette période où le déplacement par voie aérienne est très difficile. Ce sont donc des gens qui ont fois en l’Equateur. Ce qui m’enchante davantage, ce sont les échanges que nous avons eu. Des échanges qui ont tourné autour du dialogue politique qui doit se tenir. Ils ont bien constaté que Mbandaka et tout l’Equateur n’attendent que la date pour la tenue de ce dialogue. On n’attend plus que les conditions de participation à ce rendez-vous. Ensemble, nous avons été pédagogues. Nous avons sensibilisé, expliqué et convaincu la population. Le message a été clair. Nous considérons que toute la population de Mbandaka est derrière le dialogue qui s’annonce», a dit le commissaire spécial.
Pour sa part, Jean Thierry Monsenepwo s’est penché sur l’objet de leur visite. «Nous sommes à l’Equateur pour plusieurs buts. En premier, celui d’installer la ligue des jeunes de la CCU comme prévu par l’exécutif du parti sous la houlette du secrétaire général national en charge de la jeunesse ici présent. Egalement, nous sommes à Mbandaka pour apporter le message du dialogue aux populations de l’Equateur», a révélé le jeune premier de la CCU. Et de poursuivre: «contrairement aux rumeurs circulant les rues de Kinshasa, nous avons été surpris de trouver une population unie et dévouée au dialogue. La réalité contredit tous ceux qui pensent que la population de l’Equateur est hostile à la Majorité présidentielle -MP. Pour preuve, elle nous a accueillis à bras ouvert, au nom de l’initiateur du parti et du Chef de l’Etat Joseph Kabila qui a convoqué le dialogue. C’est ainsi que nous sommes allés à la rencontre de l’acteur de cette unité des fils et filles de la province de l’Equateur, Dr Mwamba. Après échanges, nous avons compris qu’il y a eu des séances pédagogiques d’explication sur la mission des commissaires spéciaux et le bienfait du dialogue», a confié Monsenepwo.
Le patron de la ligue des jeunes CCU a par ailleurs reconnu que lui et sa délégation ont aussi reçu leur part de pédagogie auprès du commissaire Mwamba. «En tant que médecin, il connait les réalités. Il nous a donné un autre son de cloche à la perception que nous avions du dialogue national. Et c’est ce message, cette pédagogie, ces exemples que nous ramenons à Kinshasa», a-t-il déclaré.
Monsenepwo a également fait savoir que sous l’impulsion du commissaire spécial Mwamba, tous les Equatoriens sont ensemble et engagés sur le chemin du développement malgré les maigres moyens dont dispose cette province. La prochaine destination, c’est l’ancienne province du Katanga, puis viendra le tour de l’ex- province du Bandundu, a signalé Jean Thierry Monsenepwo.
Guylain LUZAMBA  
 
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer