PolitiqueSociété

Dialogue: la presse salue un tour de force signé Kongo Central

Alors que les contacts noués par le facilitateur EdemKodjo ne semblent pas produire les résultats escomptés et commencent à susciter inquiétudes et peur dans la population, les grands titres kinois parus mardi ont unanimement salué le schéma d’un dialogue national impulsé depuis la RD-Congo profonde, inspiré par les ténors Ne-Kongo réunis samedi 2 juillet à Mbanza-Ngungu pour commémorer le 310ème anniversaire de Kimpa Vita, le 56ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale, se congratuler pour la cohésion retrouvée à la faveur de l’élection de Remy Masamba au perchoir et remercier le Président Kabila pour le soutien accordé à ce fils du terroir. Un tour de force.
Rien d’autre!
Reprenant tous le discours du gouverneur Jacques Mbadu et rappelant que la rencontre s’est déroulée sur les terres de Gilbert Kiakwama, figure bien connue de l’Opposition, la presse estime que l’idée originale d’organiser des forums provinciaux pour déboucher sur un rassemblement national permet de rassurer tous et d’amener les forces vives à s’occuper de la cause nationale. «Kodjo bloqué, vers un nouveau format de dialogue national», a titré La Cité Africaine, laissant entendre que le dialogue inclusif commencerait au niveau des provinces et le Kongo Central en a donné le ton.
Vue du Forum des As: «Une idée lumineuse»
Le quotidien «Forum des As» a choisi d’indiquer que les Ne-Kongo montrent la voie, évoquant «une idée lumineuse».
L’éditeur José Nawej, l’une des grandes plumes de la Place, est satisfait que «dans la grisaille qui est souvent le lot de notre histoire aussi tortueuse qu’escarpée, l’éclaircie vient du Kongo Central». Puis: «On a, hélas, trop tendance à l’oublier. Un coup d’œil dans le rétroviseur et l’antidote à cette amnésie collective est vite trouvé. Kimpa Vita, Simon Kimbangu, le trio de l’ABAKO -KasaVubu, Kanza et Nzeza. Ces noms charrient le combat héroïque que les filles et fils bakongo ont mené à travers l’histoire pour la libération, l’émancipation, bref l’indépendance non du seul peuple kongo mais de tous les Congolais».
Puis encore: «Voilà que le 2 juillet, date anniversaire de la naissance de celle que les Ne-Kongo appellent respectueusement ‘Dona Béatrice’, une autre éclaircie traverse la grisaille RD-congolaise faite de flottement sur le front du dialogue». Aussi enthousiaste, «Le Potentiel» a barré sa Une: «Dialogue: les Ne-Kongo inspirent le pays entier». Selon le quotidien proche de l’Opposition G7, «il y a de très fortes chances que l’idée puisse faire du chemin et être reprise dans toutes les 26 provinces qui désigneraient, chacune 5 délégués -1 pour le compte de l’Opposition, 1 pour la Majorité, 2 Société civile- pour mettre en place des comités préparatoires présidés par les gouverneurs».
Sous le titre «Voyage vers le Dialogue national, les Ne-Kongo montrent le chemin», «Le Phare», tabloïd réputé proche de l’UDPS, parle d’une proposition qui rencontre un certain écho, notamment dans les états-majors politiques et des groupes de la Société civile, indiquant que le scénario ne devrait pas laisser indifférent le Président Kabila. Avis partagé par «L’Observateur» : «La vision a toutes les chances de faire du chemin et de réussir, surtout si elle est reprise et adoptée par toutes les 26 provinces.»Sans nul doute, la presse estime que les Ne-Kongo dont certains fils ont largement contribué à l’émancipation et la libération du pays du joug colonial, entreprennent d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la RD-Congo.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer