Politique

Corneille Nangaa: «la RD-Congo n’or¬ganisera pas les élections sans le Kasaï»

Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, a laissé entendre que la RD-Congo n’organisera pas les élections sans le Kasaï. Il a fait cette déclaration au cours des échanges avec les membres de la commission Education civique et électorale -EDUCIEL-, tenus à Kinshasa le week-end dernier au siège de la CENI. Au cours de leur entretien, les deux parties ont parlé de trois points essentiels. Il s’agit de: la lecture du Protocole d’accord exis­tant entre la CENI et l’EDUCIEL en vue de son harmonisation en te­nant compte des réalités du terrain, l’énumération des activités effec­tuées par cette structure d’éduca­tion civique et électorale com­portant en son sein plus de 300 ONG avec le soutien de la CENI et enfin le constat ainsi que les perspec­tives d’avenir.
 
C’est une délégation de plus de dix membres de l’EDUCIEL, une commission chargée de l’éducation civique et électorale, qui a échangé avec le président de la CENI. Son coordonnateur national et chef de la délégation, Bonganga Djema a rappelé à l’attention de la CENI le contenu de l’article 5 du Proto­cole d’accord fixant les modalités de collaboration en insistant sur l’implication de l’EDUCIEL au proces­sus électoral en cours. Le deuxième à prendre la parole, André Kiomba de la CASE, membre de l’EDUCIEL, s’est appesanti sur les réalisations de sa structure notamment l’obser­vation de l’audit du fichier électoral effectué par la mission de l’Orga­nisation internationale de la Fran­cophonie -OIF-, l’observation de toutes les étapes ayant conduit à la passation des marchés pour l’ac­quisition de différents matériels uti­lisés pendant la Révision du fichier électoral sans oublier l’implication de l’EDUCIEL dans la sensibilisation de la population à l’identification et à l’enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 1, 2 et 3. Prenant la parole à son tour, Corneille Nangaa, président de la CENI, après avoir suivi religieusement les interventions des membres de l’EDUCIEL, a reconnu la pertinence de leurs interventions et les a rassurés de marque de l’importance que son institution ac­corde à cette structure citoyenne. Pour Nangaa, la CENI se félicite de l’at­teinte de plus de 30 millions d’enrô­lés à ce jour en dépit, a-t-il souligné, de l’environ­nement malsain que traverse le pays avec l’insécurité dans la province du Kasaï. «Voilà ce qui nous pousse à affirmer en ce jour, sans froid aux yeux, que le pays n’or­ganisera pas les élections sans le Kasaï. Nous invitons les membres de l’EDUCIEL à sensibiliser la population Kasaïenne sur l’impé­rieuse nécessité du retour de la paix et de la sécurité dans cette partie du pays», a-t-il fait savoir, en invitant les membres de l’EDUCIEL à être présents sur les questions impor­tantes qui touchent non seulement le processus électoral mais également et surtout le pays notamment la politi­sation du processus électoral, l’insé­curité dans quelques provinces.
Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer