Politique

Bemba-Tshiani, 2h15’ d’échanges

Tshiani et BembaAprès le leader de l’UDPS à Bruxelles, des patrons des partis et des ambassadeurs à Kinshasa, des intellectuels de la Diaspora RD-congolaise à Bruxelles et Liège, c’est le tour du président du MLC de prendre langue avec le plus remuant des personnalités RD-congolaises résidant à l’étranger pressenties candidats à la présidentielle de 2016 
«Et si on rencontrait aussi le président du MLC, le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo?». Une simple suggestion lancée par un membre de l’équipe de travail de Noël TshianiKabamba lors d’une séance de travail à Kinshasa courant avril 2015. Bonne idée, a simplement commenté le haut fonctionnaire RD-congolais à la Banque mondiale pressenti parmi les candidats à la présidentielle de 2016 avant de passer à l’acte lundi 17 août à La Haye.
Selon les informations d’«AfricaNews», Noël Tshiani a rencontré Jean-Pierre Bemba dans sa cellule de prison de Scheveningen, à La Haye, lundi. Les sources bruxelloises proches du MLC/Benelux ont confirmé la nouvelle, affirmant que Bemba a bien reçu Tshiani pendant 2 heures 15 minutes. Depuis les contacts pris avec le MLC Jean-Jacques Mbungani, qui a préparé la rencontre, Tshiani a justifié son désir de voir Bemba par la visite et l’actualité récente, qui questionne beaucoup l’avenir de la RD-Congo, a-t-on confié à Bruxelles. Et le sénateur Bemba a répondu positivement. Lundi, les deux personnalités se sont vues et consultées. Au menu de leurs longs entretiens: «la République démocratique du Congo, sa situation générale et son avenir», a appris «AfricaNews».
Tshiani multiplie depuis l’année dernière des consultations avec les politiques de premier rang, au pays comme à l’étranger, les milieux diplomatiques et d’affaires, la Société civile et le public en général. Lors de son récent séjour kinois, il a rencontré Aubin Minaku, Léon Kengo, Adolphe Muzito, Vital Kamerhe… Il a aussi approché des diplomates américain, belge, français… et chinois, puis des étudiants, des cambistes, des maraichères. Il a visité des écoles et des hôpitaux, et discuté avec leurs responsables.
Vision de développement du banquier
Les réunions successives avec Etienne Tshisekedi en avril et juillet de cette année dans la capitale belge, les rencontres avec Louis Michel et De Groo en juillet, la série de conférences à Bruxelles et à Liège ont été organisées dans le même cadre. Dans ces deux villes, le banquier a axé ses conférences sur «les perspectives d’avenir pour une meilleure économie RD-congolaise». Il y a présenté les grandes lignes de sa vision de développement de la RD-Congo.
Concrètement, Tshiani a présenté la situation économique du pays, les défis de son développement et sa situation stratégique dans le monde. Il a fait part de sa vision de développement pour redresser la RD-Congo et créer des opportunités pour tous. Il a relevé que le retour à la paix sur l’ensemble du territoire national est une condition sine qua non pour amorcer le développement de manière durable. Il a le sentiment que la priorité doive être accordée à la réforme de l’armée et des services de sécurité pour instaurer un environnement propice à la reconstruction, notamment par la sécurisation des personnes et de leurs biens et pour la promotion du secteur privé comme moteur du développement économique. Objectif: la création des emplois massifs et des richesses nationales, préludes à l’émergence.
Tshiani a fait savoir que la reconstruction de la RD-Congo sera l’œuvre de ses 80 millions d’habitants, sa principale matière première pour le développement, et le bannissement du tribalisme ainsi que de toutes sortes de discrimination des gages majeurs. Il a plaidé pour un leadership politique national visionnaire, compétent, responsable et intègre, sans lequel la RD-Congo ne saurait se placer sur la voie d’une croissance économique véritablement inclusive et promouvoir une justice sociale redistributive des richesses nationales. Une discussion sur chacun des aspects du modèle a suivi cette présentation.
Alors que plusieurs observateurs sont d’avis que ces différents contacts révèlent l’ambition présidentielle de Tshiani pour 2016, l’intéressé tranche: «Il est trop tôt de déclarer une candidature à ce stade sans avoir terminé les consultations sur un projet de société raisonnable».   
Achille KADIMA MULAMBA

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer