Politique

Assemblée nationale: 28 nouveaux députés en attente de validation

Les 41% des membres qui composent la nouvelle équipe ministérielle de Samy BadibangaNtita sont des élus nationaux, soit au total 28. Leur nomination dans l’Exécutif national a créé un vide à l’Assemblée nationale qui nécessite d’être comblé rapidement en vue de permettre à cette institution de poursuivre sa mission consistant à légiférer et à assurer le contrôle parlementaire en bonne et due forme. Selon les textes régissant l’Assemblée nationale, les députés placés dans le cas d’indisponibilité sont remplacés par leurs suppléants. La place revient de droit au premier suppléant et en cas d’indisponibilité pour celui-ci, c’est le deuxième suppléant qui est validé. Ainsi fonctionnent les institutions.
Dans les tout prochains jours, l’Assemblée nationale procèdera à la validation des mandats de 28 nouveaux députés nationaux. Ces derniers viennent combler le vide créé à la chambre basse du Parlement RD-congolais par les députés nationaux appelés massivement à d’autres fonctions d’Etat, à savoir leur nomination dans l’Exécutif national.
Le gouvernent de la cohésion nationale piloté par le Premier ministre Samy BadibangaNtita, a été investi à l’Assemblée nationale jeudi 22 décembre 2016 et comprend un grand nombre des députés nationaux. Il s’agit de 28 élus du peuple qui représentent 41% des membres du nouvel Exécutif. La validation des mandats de nouveaux députés vient combler rapidement ce vide pour permettre à cette institution de poursuivre sa mission de légiférer et d’assurer le contrôle parlementaire en bonne et due forme.
Selon les textes régissant l’Assemblée nationale, les députés placés dans le cas d’indisponibilité sont remplacés par leurs suppléants. La place revient de droit au premier suppléant et en cas d’indisponibilité pour celui-ci, c’est le deuxième suppléant qui est validé. Ainsi fonctionnent les institutions.
Attente de la concrétisation des missions dévolues à l’Exécutif
Ce gouvernement a la particularité de regorger de plusieurs députés nationaux en commençant par le Premier ministre lui-même. L’opinion attend de cette équipe de chevronnés de la chambre basse du Parlement la concrétisation des missions qui lui sont assignées, notamment l’organisation des prochaines élections et l’amélioration des conditions sociales de la population.
Lors de la cérémonie d’installation de son gouvernement, le Premier ministre, Samy Badibanga, a dévoilé son programme d’action axé sur trois volets, à savoir la consolidation de la cohésion nationale, l’organisation des élections et la réponse à la crise économique et sociale. Ce programme a obtenu une large confiance de la Représentation nationale et le gouvernement a été investi. Les députés se sentent concernés car pour la première fois, l’un des leur est appelé à assumer les fonctions de Premier ministre et que l’actuel Exécutif national représente valablement le peuple RD-congolais.
Il sied de noter que dans les dispositions actuelles relatives au fonctionnement de l’Assemblée nationale, un député qui quitte son poste pour indisponibilité, notamment en cas de nomination à d’autres fonctions qui le frappent d’incompatibilité, récupère son mandat à l’hémicycle dès que ses nouvelles fonctionnent prennent fin avant la fin de la mandature pour laquelle il a été élu à la Représentation nationale. Là, le suppléant lui cède sa place qu’il occupait.
Octave MUKENDI
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer