Politique

Alternance au pouvoir en RD-Congo: l'optimisme de Raphaël Katebe Katoto

Richissime homme d’affaire RD-congolais et frère du richissime Moïse Katumbi Chapwe, ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga et candidat déclaré à la probable élection présidentielle, Raphaël Katebe Katoto est sorti de sa discrétion la semaine dernière en accordant une interview exclusive depuis Bruxelles au site internet eventsrdc.com. Dans cet entretien, ce membre du Comité des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement affirme sa conviction d’une alternance à la tête de la RD-Congo. Par des phrases très concises et sans équivoque, l’opposant se veut optimiste pour l’avenir: «C’est le début de la fin de cette affreuse dictature. Ça rappelle la fin de Mobutu. L’histoire qui se répète». A l’en croire, le retour de son jeune frère Moïse Katumbi est très proche. Interview.
Selon nos sources, Raphaël Katebe Katoto n’a pas des problèmes judiciaires en RD-Congo. Qu’est-ce qui justifie votre absence aux différentes rencontres du Rassemblement et dans votre Katanga natal?
Mon absence est justifiée par le dégoût du système en place.
L’affaire de l’immeuble spolié demeure encore d’actualité au TGI de Lubumbashi. Pourquoi ne faites-vous pas un court séjour dans cette ville cuprifère avec tous les documents pour éclaircir les juges et de rendre la liberté à votre frère Moïse Katumbi?
Le Pouvoir a arraché la liberté de la justice.
Depuis la dernière assemblée générale annuelle des Nations-Unies jusqu’à ce jour, la communauté internationale multiplie des pressions et des sanctions à l’endroit du pouvoir de Kinshasa. Comment l’analysez-vous?
C’est le début de la fin de cette affreuse dictature. Ça rappelle la fin de Mobutu. L’histoire qui se répète.
Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, et celui de la France, Jean-Marc Ayrault, exigent le respect de la Constitution en RD-Congo. N’est-ce pas de l’ingérence dans les affaires RD-congolaises au moment où le dialogue national inclusif se tient à Kinshasa?
Nous ne pouvons pas parler d’ingérence. C’est dans le cadre de nos relations de coopération et relations bilatérales. Nous leur demandons de l’aide et nous leur donnons droit au chapitre.
Le Rassemblement dont vous êtes membre exige la tenue d’un autre dialogue inclusif et la mise en place d’un régime spécial. Où trouverez-vous le financement?
Le Rassemblement est la voix du peuple souverain. La détermination des bonnes volontés est source des financements.
A quand le retour de Moïse Katumbi en RD-Congo?
Le retour de mon frère est très proche.
Depuis plus d’un semestre, votre frère entre partout. Qui est derrière lui?
La nation est derrière lui.
Eventsrdc.com

Articles similaires

Fermer
Fermer