Politique

Affaire BGFI Bank: la CENI dénonce une polémique politique et joue la carte de la transparence

Dans l’affaire BGFI Bank, la CENI fait bloc derrière son président, Corneille Nangaa. un communiqué daté du mercredi 2 novembre, signée de la main du rapporteur Jean-Pierre Kalamba, la Centrale électorale fait mentir les écrits du Soir, jugeant abusif le lien établi entre les transactions effectuées régulièrement sur les comptes de l’institution pour des raisons opérationnelles évidentes et la non tenue des élections de 2016. La CENI fustige un discours malhonnête destiné à jeter du discrédit sur le processus électoral en cours. Cette nouvelle réaction montre à quel point la CENI est gênée et dégoûtée par ce que certains au siège de l’institution qualifient de polémique politique.
La bonne foi semble n’être plus qu’un lointain souvenir. Alors que les participants au dialogue et le Rassemblement continuent à se déchirer entre autres sur l’enrôlement des électeurs, le calendrier électoral et le financement des élections, le conflit a encore gagné du terrain le week-end dernier et toute cette semaine depuis la publication, dans la presse belge, d’un article faisant part d’un présumé détournement des fonds destinés à l’organisation des élections. Une publication qui a eu le don de mettre les responsables de la CENI, accablés, hors d’eux.
Critiquant ces allégations via un communiqué de son rapporteur, la CENI estime que cette affaire est une agitation qui n’est pas une. Convaincue que la vérité et les faits n’ont pas été respectés, elle regrette une action de déstabilisation visant à saper le processus électoral en cours. Elle juge abusif le lien établi entre les transactions effectuées régulièrement sur ses comptes pour des raisons opérationnelles évidentes et la non tenue des élections en 2016. Elle estime surtout qu’il s’agit d’un discours malhonnête destiné à jeter du discrédit sur le processus électoral en cours, à désorienter l’opinion nationale et à renforcer le climat de méfiance et de confusion au sein de la population en RD-Congo. Une façon de crier à une polémique politique et partisane. Dans le viseur notamment l’attitude de certaines capitales et d’une certaine presse prêtes à prendre tout ce qui se raconte contre le pays et ses institutions comme parole d’évangile.
Serein comme son président depuis le début de cette controverse, la CENI a choisi de jouer la carte de la transparence. Elle n’a pas nié l’existence de ses comptes ouverts auprès de plusieurs banques commerciales du pays dont la BGFIBANK qui en loge deux, l’un en franc et l’autre en USD. Il en est de même pour ce qui est des retraits y effectués par les personnes dont fait mention l’article. La CENI soutient également qu’ils ont été faits conformément aux instructions de la hiérarchie de l’institution et effectués par les agents ayant qualité pour le faire, dans le strict respect des normes et procédures en la matière ainsi que du circuit comptable et ce, après obtention des signatures autorisées.
De l’avis des responsables de la Centrale électorale, la violation du secret bancaire par un agent mal intentionné et de mauvaise foi ne saurait nullement une accusation. Les limiers belges, qui n’ont peut-être aucune maîtrise du circuit bancaire, auraient été induits en erreur par leur source car la CENI affirme que toutes les transactions effectuées sur ses comptes auprès de la banque citée sont conformes à la réglementation édictée par la Banque centrale du Congo.
Quant à la ligne de crédit, la CENI signale qu’elle a été sollicitée pour assurer les engagements vis-à-vis des fournisseurs étrangers aux échéances convenues après l’appel d’offre international et pour respecter le chronogramme de l’opération de la révision du fichier électoral. A cet effet, le compte en CDF de la CENI ouvert à la BGFI Bank a été utilisé comme collatéral pour l’obtention de cette ligne de crédit.
La CENI souligne, par ailleurs, que les intérêts sur cette créance sont payés selon les conditions négociées entre la CENI et la BGFIBANK et ne s’écartent nullement des pratiques du marché.
Natine K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer