Politique

ADP/Lutundula: Philippe Kazadi investi président de la JDP

«Vous avez choisi de faire la politique, mais vous devez savoir qu’elle devient très compliquée surtout dans le pays en dictature. Il faut vraiment savoir se sacrifier», recommande le président national
Dans le souci d’aider les jeunes à mettre la main à la patte dans la consolidation de la paix et de la démocratie en RD-Congo, le parti politique Alliance des démocrates pour les progrès -ADP-, chapeauté par Christophe Lutundula Apala, a officiellement investi, dimanche 10 juillet dernier, le comité de sa ligue des jeunes dénommée «Jeunes démocrates pour les progrès -JDP».
Il est composé de plus des 40 membres dont Philippe Kazadi, président de la JDP, qui sera secondé par Vacky Ndala. Philippe Kazadi a, au nom de son comité, remercié les co-fondateurs du parti pour cette marque de confiance et promet de travailler d’arrache-pied pour l’avancement de leur mouvement, du G7 ainsi de l’Opposition et de toutes les forces acquises au changement.
Christophe Lutundula, président national de l’ADP, avertit le comité de la jeunesse de son parti investi sur le danger que cours le pays avec le risque de basculer une fois de plus dans la dictature. Il a aussi profité de cette occasion pour donner quelques informations concernant le parti, le G7 et l’Opposition, invitant les jeunes à rehausser de leur présence le meeting de l’Opposition prévu le 31 juillet. «Vous avez choisi de faire la politique, mais vous devez savoir qu’elle devient très compliquée surtout dans le pays en dictature. D’où, il faut vraiment savoir se sacrifier», a souligné le président national de l’ADP lors de la cérémonie d’investiture du comité de la ligue des jeunes.
Lutundula s’est félicité d’avoir des jeunes gens qui acceptent d’évoluer à ses côtés. «Ces jeunes se réunissaient depuis l’année passée. Ils sont venus me voir pour me dire qu’ils sont maintenant capables de travailler comme ligue. Ils ont, eux-mêmes, monter ce comité. De notre côté, nous allons tout faire pour les aider à bien faire leur travail afin que d’autres jeunes puissent leur emboiter les pas en rejoignant les rangs de l’ADP. Et nous allons mettre toute notre énergie parce que c’est le premier comité des jeunes de notre parti», a-t-il expliqué.
 
Quand à l’ADP, le président national a fait savoir qu’il sera installé bientôt à Lubumbashi. Pour le G7, un programme est en cours. «Le G7 est en train d’élaborer un programme commun du gouvernement depuis le mois de novembre 2015. Le premier document a été déjà fait et chaque parti envoie cinq de ses membres pour discuter ce document. Après, ça va passer au présidium, chez nos députés et sénateurs et enfin, on va contacter les experts. Nous souhaitons finir avec ça vers le mois de septembre ou d’octobre prochain», a-t-il signalé.
Puis: «en résumé, à Genval, nous de l’Opposition avons décidé de travailler ensemble. C’est comme ça que nous avons mis en place ‘’le Rassemblement des forces acquises au changement’’ qui est piloté par le Patriarche Etienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social-UDPS.
Nous avons opté pour la Résolution 2277 et nous refusons le dialogue selon le format Kabila. Parce que, premièrement, c’est lui-même le problème. Il a bloqué les élections tout en refusant de respecter la Constitution.
Deuxièmement, en lisant son ordonnance signée au mois de novembre. Dans son article 07 stipule que les décisions prises au dialogue seront validées par lui et ensuite chez les élus pas pour voter comme les élus du peuple mais pour valider». Selon Lutundula, cette conception du dialogue vise à maintenir Kabila au pouvoir. Ce membre de G7 a aussi justifié leur choix pour la Résolution 2277.
Il a dévoilé que cette résolution prévoit la présence de la MONUSCO pour aider le pays à éviter les troubles. Elle exige également que les élections soient organisées selon la Constitution, en respectant les droits de chacun afin qu’il n’y ait pas d’arrestations arbitraires.
Lutundula a aussi rejeté en bloc toutes les accusations contre leur candidat Moïse Katumbi. Il a invité les jeunes à répondre massivement au rendez-vous du 31 juillet au stade tata Raphaël pour montrer au monde entier qu’ils ont opté pour la paix et la démocratie.
Pour sa part, Philippe Kazadi, président de la JDP, a, au nom du comité, remercié le comité national de l’ADP pour la confiance et a souhaité faire adhérer massivement la jeunesse pour accompagner le parti, le G7 ainsi que l’Opposition afin d’obtenir l’alternance. «Nous allons lutter pour l’alternance dans ce pays. Pour y parvenir, nous avons énormément besoin de l’aide du président et nous promettons de travailler pour l’avancement de l’ADP, G7, l’Opposition. Bref de notre pays», a-t-il promis.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer