Politique

À Bunia, Shadary a négocié la reddition de FRPI

Les contacts avec cette milice qui a accepté de se rendre après 15 ans d’activités subversives dans cette partie du territoire national ont été déjà établis par le vice-Premier ministre de l’Intérieur. Il ne reste la définition des termes de référence d’un dialogue structuré avec cette force négative, précisent les sources proches du dossier
Du dimanche 2 au mercredi 5 juillet, Emmanuel Ramazani Shadary, vice-Premier ministre de l’Intérieur a effectué une mission à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri où il a conduit une forte délégation composée de 10 parlementaires de ladite province. Il a été question pour le patron de la sécurité d’évaluer la situation sécuritaire et prendre langue avec différentes couches sociopolitiques et les cadres de l’appareil politico-administratif en vue de prévenir les conflits intercommunautaires. La mort d’un prêtre Lendu dans la paroisse de Drodro, dans le territoire de Djungu, et de deux jeunes Hema a engendré la méfiance. Aussi, le VPM est-il parvenu à prendre contact avec la Force de résistance patriotique de l’Ituri -FRPI- actuellement conduite par un certain Mbadu téléguidé de l’Ouganda par l’ancien seigneur de guerre Yves Kawa. Shadary est rentré à Kinshasa, espérant que la sécurité sera garantie en Ituri.
Après une mission d’administration de territoire à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, est rentré à Kinshasa dans l’après-midi du jeudi 6 juillet en transitant par Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. A l’issue de 4 jours des consultations internes avec toutes les couches de la population sans distinction et particulièrement les communautés Hema et Lendu. A la lecture des événements, le décor d’une guerre fratricide entre Hema et Lendu était déjà planté avec la complicité d’une main noire. Mais le patron de la territoriale, par une approche inclusive axée sur le dialogue et l’introspection a pu éloigner ce spectre qui allait donner prétexte à certains pays voisins d’entrer facilement dans la danse et matérialiser le plan de balkanisation de la RD-Congo.
Shadary ramène les deux communautés au calme
A l’origine de la vive tension observée dans la province aurifère de l’Ituri, le décès d’un prêtre Lendu trouvé mort dans sa chambre alors qu’il avait été invité par ses confrères Hema pour dire la messe dans une paroisse. A la découverte de ce cas de décès, la suspicion est montée entre les deux communautés quand on sait que quelques jours après, deux jeunes Hema ont été trouvés décapités en brousse, le rescapé ayant témoigné à tord ou à raison que les bourreaux appartiendraient à la tribu Lendu. Le nœud de tension intercommunautaire se situe à ce niveau. Cependant, Ramazani Shadary a su ramener les deux communautés au calme. Question d’éviter l’embrasement de la nouvelle province de l’Ituri, déjà victime des conflits dans le passé entre les deux communautés ayant provoqué la perte en vies humaines et les dégâts matériels très importants.
Dans cette perspective, les efforts entrepris par le vice-Premier ministre devraient se poursuivre pour éradiquer toutes les causes de l’instabilité et de l’insécurité dans l’Ituri. On signale la présence des groupes armés qui sèment la terreur dans cette partie du territoire national dont le plus important reste la Force de résistance patriotique de l’Ituri -FRPI- actuellement conduite par un certain Mbadu téléguidé de l’Ouganda par l’ancien seigneur de guerre Yves Kawa. Les contacts avec cette milice qui a accepté de se rendre 15 ans après ont déjà été établis par Shadary. Il ne reste la définition des termes de référence d’un dialogue structuré avec cette force négative. Comme la sécurité des personnes et de leurs biens n’a pas de prix, cette tâche sera au cœur de l’action gouvernementale dans le meilleur délai afin que les populations de l’Ituri cohabitent dans un environnement paisible. Le calme est revenu à Bunia et Ramazani Shadary y est réclamé afin d’aller jusqu’au bout du processus de paix.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer