Politique

A Bukavu, Kikwa lance les travaux de construction du siège provincial de l’OGEFREM

kikwa
La politique de révolution de la modernité poursuit son cours normal à l’Office de gestion de fret multimodal -OGEFREM.
Le Directeur général ai Anatole Kikwa et le Conseil d’administration de cet office sont déterminés à doter tous leurs sites d’exploitation des sièges modernes. Après Kinshasa, Matadi, Lubumbashi, Lufu…, Anatole Kikwa a fait mercredi 20 janvier 2016 le déplacement de Bukavu, où il a donné le coup d’envoi des travaux de deux ouvrages: le siège provincial et la résidence du Directeur régional de l’OGEFREM. Déjà financés sur fonds propres de l’office à près de 75%, les travaux exécutés par la société chinoise SZTC prendront 5 mois et demi.
L’Office de gestion de fret multimodal -OGEFREM- poursuit sur sa lancée. Dès le début de l’année 2016, cette entreprise publique veut voir loin, en s’engageant à acquérir des sites et construire des sièges provinciaux de l’entreprise à travers le pays. C’est dans cette optique que le Directeur général Anatole Kikwa et le Président du Conseil d’administration de l’OGEFREM ont effectué le déplacement de la ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu pour lancer les travaux de construction du bâtiment devant abriter le siège provincial de l’OGEFREM/Sud-Kivu.
kkk
Le site, acquis avec le concours du gouverneur Marcelin Cishambo, est situé à côté du gouvernorat avec une vue sur le lac Kivu, dans le quartier huppé de la ville, Bukavu la botte.
Dans son allocution, le DG Kikwa a indiqué que l’immeuble du siège provincial aura 2 niveaux et sera bâti sur une superficie de plus ou moins 800 m2. Il comprendra des bureaux des cadres et agents pour une cinquantaine d’unités, un FERI Center avec un équipement informatique, salle des réunions pour plus ou moins 50 places, un cafétéria et un groupe électrogène de forte capacité, etc.
A la vue de la maquette présentée à la population de Bukavu, il sera aussi construit au même endroit la résidence du Directeur régional de l’OGEFREM. Elle aura aussi deux niveaux et sera construite sur une superficie de 250m2. A en croire Anatole Kikwa, à l’instar de ceux de Kinshasa, Lubumbashi et Matadi, ces ouvrages dont les travaux viennent d’être lancés, apporteront un plus à l’embellissement et au développement de la ville touristique et montagneuse de Bukavu.
Pourquoi le choix d’abord de Bukavu? A cette question, le DG Anatole Kikwa a répondu en ces termes: «Cette ville a connu les affres de plusieurs guerres et les populations sont toujours restées nationalistes et attachées à la République. Elle a été aussi marquée par l’influence des nationalistes qui ont organisé les premières forces pour changer l’ordre politique et institutionnel de notre pays, le 17 mai 1997 avec le héros national Mzee Laurent Désiré Kabila. Cette ville a aussi payé un lourd tribut par la guerre de libération de 1997. C’est pourquoi, en guise de reconnaissance, l’OGEFREM lui gratifie de ces deux ouvrages».
En rapport avec ces travaux, le DG de l’Office de gestion de fret multimodal a rassuré l’opinion que toutes les procédures de passation des marchés publics ont été respectées auprès de la Direction générale du contrôle des marchés publics, conformément à la loi y relative. Ces ouvrages, croit-on, permettront, une fois de plus, à l’OGEFREM de mettre fin à son statut humiliant de locataire et lui évitera des menaces de déguerpissement, comme c’est le cas, à en croire le Kikwa, à Bukavu.
Soucieux de permettre à toutes les entités de bénéficier de bonnes conditions de travail, le patron de l’OGEFREM a exhorté les agents et cadres de son entreprise à redoubler d’ardeur pour produire davantage. Car, a-t-il renchéri, «tous ces nouveaux bâtiments aux normes internationales doivent être bien entretenus pour éviter une dégradation rapide».
Par ailleurs, Kikwa a souligné que la réalisation de toutes ces œuvres exige des sacrifices. À l’en croire, il s’agit d’une discipline que s’est assignée la direction générale de l’office pour affecter de manière judicieuse le peu de ressources dont elle dispose, à la réalisation rationnelle des projets de l’OGEFREM.
Pour sa part, dans son mot de circonstance, le représentant de la Société chinoise Zhengwei Technique Cooperation Sarl-SZTC- a exprimé de nouveau sa gratitude au gouvernement RD-congolais et à l’OGEFREM pour avoir renouvelé la confiance à la société ZTC, en lui confiant la construction du siège provincial de l’OGEFREM /Bukavu ainsi que de la résidence du directeur régional. «Nous tenons à vous informer que ce projet de la construction du siège de l’OGEFREM à Bukavu sera le premier projet de SZTC ici à Bukavu, mais le troisième projet avec l’OGEFREM dont le premier a été exécuté à Kinshasa en octobre 2013 et le deuxième à Lubumbashi a été exécuté en mars 2015. La SZTC rencontrera certes des difficultés car c’est une nouvelle ville pour elle, mais avec la coopération de vous tous, elle les surmontera et arrivera à offrir à l’OGEFREM Sud-Kivu, un joli bâtiment qui fera la fierté de cette grande et magnifique ville de Bukavu, à l’instar de Kinshasa et Lubumbashi», a-t-il rassuré.
Prenant la parole, peu avant la pose de la première pierre, le gouverneur du Sud-Kivu, Marcelin Cishambo, lui-même ancien cadre de l’OGEFREM, s’est dit prêt à accompagner les autorités de l’Office dans leur schéma de révolution de leur entreprise. «Le gouvernement provincial que nous dirigeons croit en vos performances et vous encourage aller de l’avant», a noté l’autorité provinciale. Ce digne fils de l’OGEFREM, d’abord en détachement à la Présidence de la République puis au gouvernorat du Sud-Kivu a invité la direction général de l’Office à continuer de croitre la visibilité de l’OGEFREM à travers le pays.
De passage dans la ville de Goma, le DG Kikwa et le PCA ont profité pour solliciter au Vice-gouverneur qui les a accueillis, l’acquisition d’un site devant abriter le siège provincial de l’OGEFREM/Nord-Kivu. La question est restée en examen au gouvernorat du Nord-Kivu. Kikwa a promis rentrer à Bukavu au mois de mars prochain pour évaluer l’évolution des travaux.
Pour mémoire, Zhengwei Technique Cooperation qui exécute ces travaux, est une société de droit RD-congolais créée en 2007 et qui compte à son actif la réalisation de plusieurs projets à Kinshasa tout comme dans différentes provinces de la RD-Congo, parmi lesquels la réhabilitation du Palais du peuple à Kinshasa, la construction de l’immeuble intelligent de l’Hôtel du gouvernement à Kinshasa, la réhabilitation des voies prioritaires de la ville de Kinshasa, la construction des bâtiments administratifs de l’OGEFREM à Kinshasa et à Lubumbashi, la modernisation de la place de l’Echangeur de Limete à Kinshasa et autres. C’est au terme de 48 de visite que la délégation de l’OGEFREM a regagné Kinshasa, la capitale.
Olitho KAHUNGU
De retour de Bukavu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer