Nation

RDC : LCM salue le début des consultations dès ce lundi

Les consultations annoncées par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en vue de la création de l’Union sacrée de la nation censée impulser une nouvelle dynamique gouvernementale débutent ce lundi 2 novembre à Kinshasa. Le porte-parole de la Présidence, Kasongo Mwema Yamba Y’amba, l’a si bien précisé. Selon les invitations déjà lancées, on apprend que les chefs spirituels de l’Eglise kimbanguiste et de l’Eglise du Christ au Congo -ECC- seront les premiers à être consultés. Les grandes décisions sont attendues à l’issue desdites consultations. Entre-temps, les RD-Congolais épris de paix se préparent pour la réussite de ces consultations. C’est le cas de Me John Mbaya Ntita, coordonnateur national du regroupement Le changement en marche -LCM-, allié privilégié de l’UDPS. A l’en croire, LCM voit dans l’organisation de ces consultations une voie tracée pour permettre au Chef de l’Etat d’avoir autour de lui des gens acquis à son programme de gouvernance. Par ailleurs, Me John Mbaya invite les partis et regroupements politiques, les chefs des confessions religieuses, les associations de défense de droits de l’homme, les leaders de la Société civile, les associations des femmes et des jeunes à emboîter les pas au LCM pour soutenir ces consultations en apportant leur soutien au Président Tshisekedi face au blocage lui opposé par ses alliés du Front commun pour le Congo -FCC- dans l’accomplissement de son programme de gouvernance. «Au LCM, nous allons considérer toute personne ou organisation qui refuserait d’adhérer aux consultations initiées par le Chef de l’Etat comme ennemi de notre peuple», a-t-il dit. Puis: «Le FCC a montré sa mauvaise foi. Aujourd’hui, c’est connu de tous. Les sociétaires du FCC ont tout fait pour tourner en bourrique le Chef de l’Etat, l’accusant faussement d’avoir violé la Constitution. Ils sont allés très loin en boycottant même la cérémonie de prestation de serment de 3 juges constitutionnels. Ils ont scié l’arbre sur lequel ils sont assis. La décision du Président de tourner le dos à la coalition FCC-CACH pour créer l’Union sacrée de la nation est une décision salutaire pour le pays». Au sujet de la réaction du FCC contre ces consultations au nom d’un quelconque accord signé avec le Président Tshisekedi, Me John Mbaya est catégorique. «Signer un accord de passation pacifique du pouvoir pour la paix dans la cogestion du pays ne donne pas au FCC  l’accès à l’entrave des actions du Chef de l’Etat. En vous -FCC- mettant sur la voie d’entraver ses actions vous avez-vous même tué cet accord», a-t-il rétorqué. Puis: «On nous mettait très mal à l’aise sur un deal secret, mais si seulement le deal en question est celui qu’on nous présente depuis samedi sur les réseaux sociaux, à mon sens, il n’est ni secret, encore moins contre nature de par son appellation: «Accord de passation pacifique du pouvoir pour la paix». Selon Mbaya, il n’y a rien de mauvais dans la cogestion du pays dictée par le manque de majorité par le Chef de l’Etat et la garantie de sécurité offerte à Joseph Kabila et sa famille. Raison pour laquelle il soutient les consultations pour faire avancer le pays qui est bloqué dans sa marche par la coalition FCC-CACH. C’est ici le lieu pour le coordonnateur national du LCM de remercier les Américains, Français et Egyptiens pour leur engagement à collaborer et rétablir la coopération militaire avec la RD-Congo en vue d’aider à combattre définitivement les groupes armés opérant dans l’Est du pays. Autre chose, LCM s’insurge contre l’Eglise catholique concernant la gratuité de l’enseignement. Il pense qu’en tant que partenaire social de grand gabarit du gouvernement, Eglise catholique devrait cesser de s’insurger contre la gratuité de l’enseignement de base en intoxiquant les enseignants et les poussant à la grève comme elle le fait. Me John Mbaya condamne également la décision du Cardinal Fridolin Ambongo de faire partir tout enseignant qui n’est pas catholique dans les établissements catholiques. 

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer