Kinshasa: deux policiers tués par balles au Camp Lufungula

0

Un policier a donné la mort à ses deux collègues, jeudi 26 décembre au Camp Lunfungula, dans la ville de Kinshada. Selon le général Sylvano Kasongo, Commissaire provincial de la capitale RD-congolaise, un policier «détraqué mental» en provenance du Kongo central, a tiré sur deux de ses collègues qui sont morts sur le champ. Sylvano Kasongo a rassuré que la situation est sous contrôle et invite les Kinois au calme.

C’est un jeudi dramatique au Camp Lufungula. Le 26 décembre, au lendemain des festivités de nativité, deux policiers sont morts criblés des balles par l’un de leurs collègues servant sous le drapeau national. Ce bilan a été confirmé par le général Sylvano Kasongo, Commissaire provincial de la ville de Kinshasa. «Un policier détraqué mental, venu du Kongo central, a tiré sur deux de ses collègues qui ont succombé sur le champ», a-t-il annoncé. Entretemps, le numéro 1 de la Police nationale congolaise -PNC- ville Kinshasa a assuré que la situation est sous contrôle. Il a invité la population kinoise au calme et à vaquer tranquillement à ses occupations quotidiennes. «Je demande à la population d’être calme et de faire confiance à la Police. Nous sommes en train de mener une opération. Il y a un policier détraqué mental qui était en soins médicaux, venu du Kongo central répondant au nom de Maboso, qui a volé une arme avant hier et des munitions aussi. Il a tiré la nuit sur un policier, un adjudant qui est décédé. Tout à l’heure là, il a tué un adjudant, le garde du corps du Major Kasongo qui est le commandant GMI Ouest. La situation est sous contrôle», a déclaré Sylvano Kasongo. Et d’ajouter: «nous sommes en train de mener une opération de grande envergure pour le neutraliser. On a isolé la route pour que la population ne soit pas victime mais lui on va le neutraliser», a-t-il dit. Dans l’après-midi, on a appris des  sources de la Police que le policier «fou» a également succombé de ses blessures pendant des soins médicaux toujours au Camp Lufungula.

Octave MUKENDI