Nation

Mbadu: ses chantiers de Muanda lancés

Joseph Kabila et Jacques Mbadu
Joseph Kabila et Jacques Mbadu
Après le lancement des travaux de construction des stades et de la voirie urbaine de Matadi et de Boma, Jacques Mbadu vient de décider de remettre en état la Nationale N°1 dans son tronçon compris entre Banana et Muanda. Coût de travaux: USD 7.445.621,47. La première tranche a été tirée de la rétrocession pétrolière décaissée par le gouvernement sur ordre du Président de la République 
Longue de 12 Km, la route Muanda-Base de Kitona, à quelques encablures de l’océan Atlantique, sera bientôt entièrement bétonnée par l’entreprise MW AFRITEC. Le gouverneur de la province, Jacques Mbadu, a lui-même procédé au lancement des travaux le vendredi 11 juillet 2014 dans la cité côtière.
S’adressant à la population locale, le gouv’ n’a pas manqué de faire voir aux riverains que cette route est financée en grande partie par la rétrocession de l’argent issu du pétrole de Muanda. De quoi susciter la fierté de tous les fils du coin venus nombreux assister à la cérémonie haute en couleur.
Il l’avait promis… aujourd’hui, il l’a réalisé. Un jour au début du crépuscule, sur la Nationale N°1 dans son tronçon Matadi-Boma, à bord de sa jeep 4X4, en compagnie du ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Tryphon Kin-kiey qui se rendait à Muanda s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction de la station d’atterrage à fibre optique, en présence d’une dizaine de journalistes venus de Kinshasa, Mbadu qui venait à peine de prendre ses fonctions et qui devait aussi s’embourber comme tous les autres passagers de cette route rassurait: «nous ferons tout pour réhabiliter cette route. C’est l’unique voie de sortie de tous les produits pétroliers en provenance de la zone côtière… Même s’il faudra que j’utilise mes relations pour convaincre la Banque mondiale à financer ces travaux au cas où le Gouvernement central ne nous donnerait pas un coup de main, je n’hésiterais pas un seul instant».
Ça venait du fond du cœur! Un sursaut d’orgueil naturel d’un travailleur déterminé à passer à l’action sans trop attendre. Presque tous ses prédécesseurs ont regardé impuissants cette route se dégrader, attendant l’intervention du gouvernement central. L’axe Muanda-Kitona, soufflent les proches de Mbadu, n’est qu’une étape.
Le plan global prévoit de remettre toute la nationale N°1 -de Banana à Matadi- à l’état. «…Le gouvernement Provincial ne ménagera aucun effort dans cet élan positif en vue de l’amélioration des conditions socio-économiques des filles et fils du Bas-Congo. Pour finir, le vœu de mon gouvernement est de voir mener à bon et à terme la réalisation de ce projet ambitieux dans la cité de Muanda.
C’est pourquoi je souhaite à l’Entreprise MW.AFRITEC une excellente continuité des travaux», affirme le gouverneur Jacques Mbadu dans son speech. Le gouv’ a un inspirateur: Joseph Kabila, le président de la République, l’initiateur de la Révolution de la modernité. Le gouv’ a salué l’implication personnelle du Président de la République pour le dénouement du dossier, la promptitude du Premier ministre Matata à décaisser la tranche du mois de juin, CDF 232,5 millions et le lobbying mené par les élus Ne-Kongo.
Dans son allocution, «Jacques ba moyens», comme il est localement appelé, a aussi demandé à tous les Ne-Kongo à s’approprier cette vision du Chef de l’Etat qui vise à transformer la RD-Congo et la remettre sur l’orbite des pays respectés et respectables.
«La population du Bas-Congo en général et de Muanda en particulier a longuement attendu la modernisation de cette route. Aujourd’hui nous célébrons un heureux évènement car sur les 12km prévus, 4km ont été exécutés par l’Entreprise MW. AFRITEC sous le contrôle de la Direction provinciale de l’Office des routes, et les 8km restants font l’objet de la relance des travaux ce jour», souligne le gouverneur devant tous les invités.
Puis: «l’objectif final visé, c’est bien sûr d’asphalter complètement ce tronçon et de relier les axes Muanda-Yema vers l’Angola et Muanda-Boma afin de désenclaver totalement cette entité côtière». Et d’ajouter: «vous savez assurément aussi que dans le cadre de la cohésion provinciale, Muanda, comme tous les autres territoires du Bas-Congo, bénéficiera du déploiement, dans les tout prochains jours d’une équipe du Gouvernement Provincial  accompagnant des moyens et ressources les plus divers, au profit des populations de cette entité…».
Que des initiatives visant l’amélioration des conditions sociales des tous les habitants de cette contrée. Dans la foulée, le gouv’ a aussi tenu à dire toute sa reconnaissance au Premier ministre Matata qui s’est personnellement investi pour le décaissement d’une somme de CDF 232,5 millions au titre de rétrocession des recettes issues des produits pétroliers de la province du Bas-Congo.
HMK 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer