Nation

Massacre de Beni: la Solidarité africaine au Brésil compatit

Des langues continuent à se délier pour condamner le nouveau massacre des civils à Beni, dans la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la RD-Congo. A cet effet, la Solidarité africaine au Brésil, composée des membres du corps diplomatique africains accrédités au Brésil, a adressé son message de condoléances et de compassion à la RD-Congo via son ambassade à Brasilia, capitale brésilienne. Chaque pays africain, ému par la compassion, a transmis son carnet des condoléances à Me Mutombo Bakafwa Nsenda, ambassadeur de la RD-Congo au Brésil. Inondé par ces messages, le représentant de la RD-Congo a réagi avec rapidité. «Doyen, Chers frères et Sœurs, merci beaucoup pour vos nombreux messages de soutien et de compassion qui témoignent à suffisance que le peuple congolais n’est pas seul dans le combat qu’il mène contre les ennemis de la démocratie et de la souveraineté  de nos peuples», a répliqué l’ambassadeur Me Mutombo Bakafwa Nsenda.
Le porte-parole du gouvernement Lambert Mende a donné un premier bilan de 36 morts dans les massacrés perpétrés sur les civiles le samedi 13 août dernier tandis que la Société civile de Beni est revenue à la charge pour revoir à la hausse ce bilan. Gilbert Kambale, président de la Société civile basé à Beni, a fait état de 50 personnes tuées et 24 maisons incendiées. Pendant que le gouvernement RD-congolais a décrété trois jours de deuil national allant du lundi 15 au mercredi 17 août, la Société civile de Beni, quant à elle, a décrété trois journées ville-morte. Ce nouveau massacre perpétré le samedi 13 août au quartier Rwangoma, à Beni, a suscité des vives réactions et les habitants de Beni en colère sont descendus dans la rue pour protester contre ce énième massacre. Entre temps, les messages de compassion fusent de partout.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer