Nation

Jolino Makelele: «La coalition demeure unie autour d’un idéal commun»

Issu de la coalition FCC-CACH, le gouvernement Ilunkamba a soufflé sur sa première bougie le 26 août 2020. Mettant l’intérêt national au-dessus des divergences politiques, Cap pour le changement -CACH- du Président Tshisekedi et le Front commun pour le Congo -FCC- de son prédécesseur Joseph Kabila ont cheminé ensemble autour d’un idéal. «Aujourd’hui, une année après, la coalition CACH-FCC se consolide davantage autour des questions d’intérêt national, et ce en dépit des tensions compréhensibles qui peuvent exister entre différentes sensibilités», s’est réjoui David-Jolino Makelele, ministre d’État en charge de la Communication et médias et porte-parole du gouvernement, mercredi 26 août 2020 au Salon Congo  du Pullman Hôtel, au cours d’une conférence de presse anniversaire.

Le patron des médias RD-congolais a rassuré de l’unité de la coalition autour d’un idéal commun afin de consolider la cohésion nationale, selon la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. «Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait affirmé au mois de juillet dernier que l’heure n’est pas à la rupture entre le FCC et CACH», a-t-il rappelé. Et de poursuivre: «on en veut pour preuve la recomposition du comité de suivi FCC-CACH dans le seul but d’insuffler un vent nouveau dans les échanges».

Pour le ministre d’État David-Jolino Makelele, en raison du contexte politique quelque peu surréaliste de sa naissance et des difficultés inhérentes au caractère inédit de l’expérience d’une coalition entre des forces politiques hier farouchement opposées devenues alliées, plusieurs observateurs et analystes politiques ne donnaient que très peu de chance, sinon l’espérance de vie d’un mort-né à ce gouvernement. Et quand la Covid-19, pandémie mondiale aux effets collatéraux incommensurables, s’y est mêlée, la mise en œuvre de la feuille de route du gouvernement s’est trouvée mise en péril.

Le ministre d’État en charge de la Communication et médias a salué le sang-froid du peuple RD-congolais, les stratégies politiques des autorités morales et autres leaders qui incarnent les structures composant le gouvernement Ilunkamba ainsi que la maturité de l’ensemble de la classe politique RD-congolaise. «Malgré divers accros parfois nourris ou téléguidés par des adeptes du chaos, en dépit d’une certaine propagande haineuse bien huilée, œuvre des officines tant internes qu’externes, sans oublier les graves conséquences sociales et économiques de la Covid-19, le bateau a certes tangué, parfois très fort, mais n’a jamais coulé. Ce qui est un exploit», s’est réjoui David-Jolino.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Fermer
Fermer