Nation

Lisanga: objectif gouvernement de cohésion nationale

Jean-Pierre Lisanga Bonganga
Jean-Pierre Lisanga Bonganga
L’Opposition républicaine chapeautée par Léon Kengo wa Dondo a donné sa position face au projet de Joseph Kabila, Chef de l’Etat et autorité morale de la Majorité présidentielle -MP-, de modifier la Constitution. Dans une déclaration faite le mercredi 26 mars 2014, Lisanga Bonganga, coordonnateur de cette plateforme, a dit prendre acte de la volonté manifeste du Président de la République Joseph Kabila Kabange de respecter la Constitution de la  RD-Congo. Cependant, cet opposant appelle le peuple à plus de vigilance.
Pour lui, les RD-Congolais devraient s’inspirer des Burundais qui se sont opposés à la modification de la Constitution. Reste à savoir si Lisanga est franc ou ne pas en contradiction avec Kengo qui a inscrit la révision de la Constitution à l’ordre du jour de la session de mars en cours au Parlement.
«L’Opposition républicaine reste confortée dans sa position de ne pas toucher la Constitution», a fait savoir le député national Lisanga Bonganga. Il s’est réjoui des déclarations publiques faites par Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale. Le coordonnateur de l’Opposition républicaine a affirmé être satisfait des propos tenus récemment à ce sujet par Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, et Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique pour la région des Grands lacs.
Le premier avait déclaré au cours d’une émission internationale diffusée, le 9 mars 2014, sur RFI et TV5 que le Président de la République Joseph Kabila respectera strictement la  Constitution. Mende a rassuré qu’en 2016, il y aura un passage flambeau civilisé entre un président sortant et entrant.
Pendant que le débat sur le respect des mandats présidentiels bat son plein en RD-Congo, le président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité présidentielle -MP-, Aubin Minaku, avait déclaré, jeudi 27 mars 2014, après la grand-messe de Kingakati que Joseph Kabila est respectueux de la Constitution et la respectera. Pour sa part, le diplomate américain interrogé par RFI sur les prochaines élections en RD-Congo, Rwanda, Burundi et Ouganda, a renseigné que les USA rappellent instamment à la RD-Congo et ses pays voisins à faire ce que disent leurs lois fondamentales.
Cela inclut les dispositions sur la limitation du nombre des mandats. Cependant, Lisanga, lui-même en contradiction avec Kengo, a déploré une certaine contradiction entre ces prises de position avec l’éventualité évoquée par la MP de recourir au référendum, appelant, de ce fait, le peuple à la vigilance. Mais ce qui importe à ses yeux, «c’est le respect scrupuleux et l’application effective des recommandations des Concertations nationales». Donc le gouvernement de cohésion nationale.
Annick MABOTI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer