Nation

Lisanga: objectif gouvernement de cohésion nationale

Jean-Pierre Lisanga Bonganga
Jean-Pierre Lisanga Bonganga
L’Opposition républicaine chapeautée par Léon Kengo wa Dondo a donné sa position face au projet de Joseph Kabila, Chef de l’Etat et autorité morale de la Majorité présidentielle -MP-, de modifier la Constitution. Dans une déclaration faite le mercredi 26 mars 2014, Lisanga Bonganga, coordonnateur de cette plateforme, a dit prendre acte de la volonté manifeste du Président de la République Joseph Kabila Kabange de respecter la Constitution de la  RD-Congo. Cependant, cet opposant appelle le peuple à plus de vigilance.
Pour lui, les RD-Congolais devraient s’inspirer des Burundais qui se sont opposés à la modification de la Constitution. Reste à savoir si Lisanga est franc ou ne pas en contradiction avec Kengo qui a inscrit la révision de la Constitution à l’ordre du jour de la session de mars en cours au Parlement.
«L’Opposition républicaine reste confortée dans sa position de ne pas toucher la Constitution», a fait savoir le député national Lisanga Bonganga. Il s’est réjoui des déclarations publiques faites par Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale. Le coordonnateur de l’Opposition républicaine a affirmé être satisfait des propos tenus récemment à ce sujet par Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, et Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique pour la région des Grands lacs.
Le premier avait déclaré au cours d’une émission internationale diffusée, le 9 mars 2014, sur RFI et TV5 que le Président de la République Joseph Kabila respectera strictement la  Constitution. Mende a rassuré qu’en 2016, il y aura un passage flambeau civilisé entre un président sortant et entrant.
Pendant que le débat sur le respect des mandats présidentiels bat son plein en RD-Congo, le président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité présidentielle -MP-, Aubin Minaku, avait déclaré, jeudi 27 mars 2014, après la grand-messe de Kingakati que Joseph Kabila est respectueux de la Constitution et la respectera. Pour sa part, le diplomate américain interrogé par RFI sur les prochaines élections en RD-Congo, Rwanda, Burundi et Ouganda, a renseigné que les USA rappellent instamment à la RD-Congo et ses pays voisins à faire ce que disent leurs lois fondamentales.
Cela inclut les dispositions sur la limitation du nombre des mandats. Cependant, Lisanga, lui-même en contradiction avec Kengo, a déploré une certaine contradiction entre ces prises de position avec l’éventualité évoquée par la MP de recourir au référendum, appelant, de ce fait, le peuple à la vigilance. Mais ce qui importe à ses yeux, «c’est le respect scrupuleux et l’application effective des recommandations des Concertations nationales». Donc le gouvernement de cohésion nationale.
Annick MABOTI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer