Nation

RDC: Les députés du Bas-Uélé saisissent Mabunda sur l’affaire Mbororo et la dégradations des routes

«La présidente de l’Assemblée nationale a noté avec une particulière attention les préoccupations que nous avons exposées. Elle a promis toute son implication pour trouver des solutions adéquates à ces questions qui minent notre province», a déclaré Floribert Tapage

La nouvelle province du Bas-Uélé est confrontée à plusieurs difficultés considérées comme véritable frein pour son développement. Voilà pourquoi, les députés nationaux de cette entité ont rencontré, jeudi 24 septembre 2020, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko. «Nous avons échangé avec la présidente de la Chambre basse sur des questions sécuritaires, d’infrastructures et sur la situation socio-économique de notre province», a souligné le député Floribert Tapage à l’issue de l’audience.

Pour ce qui est du volet sécuritaire, les élus de la province du Bas-Uélé ont signifié à la présidente de l’Assemblée nationale que cette partie nord du pays est en proie à une insécurité criante dont les éleveurs, connus sous le nom de Mbororo, venus du Sud Soudan, sont des auteurs. «Nous avons simplement sollicité que ces éleveurs soient rapatriés chez eux.

Après plusieurs années, leur présence devient insupportable pour la population. La frontière entre la RD-Congo et la RCA ou la RD-Congo avec le Sud Soudan inquiète les RD-congolais de cette nouvelle province. Voilà pourquoi, nous plaidons pour qu’ils rentrent chez-eux», a-t-il déclaré.

La deuxième préoccupation des députés nationaux du Bas-Uélé soumise à Jeanine Mabunda est la dégradation des routes notamment la route qui va de Buta à la province de la Mongala ou celle qui de Buta à Kisangani ne facilite pas le développement du Bas-Uélé. «Nous avons aussi posé le problème socio-économique de la province. Et nous avons évoqué la relance de l’agriculture comme solution à l’économie de notre entité», a souligné le député Floribert Tapage qui a fait le porte-parole du caucus.

Puis: «la présidente de l’Assemblée nationale a noté avec une particulière attention les préoccupations que nous avons exposées et elle a promis toute son implication pour trouver des solutions adéquates à ces questions qui minent le Bas-Uélé».

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer