NationSécurité

Bunia: Bialosuka remet un laboratoire mobile d’analyses de l’eau

Au lendemain de l’adoption du Plan stratégique du secteur de Pêche et Élevage lors de la 49ème réunion du Conseil des ministres et la présentation du projet aux partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des ressources, le ministre de Pêche et Élevage,  Jonathan  Bialosuka Wata, est en   tournée à travers la RDCongo profonde.  Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, est  la première étape de son périple. Arrivé lundi 12 sur place, le patron de Pêche et Élevage  octobre s’est dirigé vers Kasenyi jusqu’au port du Lac Albert dans le territoire d’Irumu, à 50 km de Bunia afin de s’assurer de la réalité du secteur de pêche et élevage dans cette partie de la République. Bien entendu, à Bunia, plus précisément au siège du bureau provincial de son ministère, Bialosuka a remis un laboratoire mobile  destiné aux analyses de l’eau dans le cadre du projet  LEAFT II. Ce laboratoire a été obtenu sur un financement d’AFDB-Group. Dans son allocution, Jonathan Bialosuka Wata a remercié l’AFDB-Group pour son implication ainsi que l’équipe du projet  LEAFT II.

Il a appelé la population à s’en approprier pour une meilleure gestion de l’ouvrage pour que dans l’avenir cela ne soit pas considéré  comme un éléphant blanc. A ses yeux, le potentiel halieutique de l’Ituri, à travers le Lac Albert, mérite un appui fort du gouvernement central et des différents partenaires techniques et financiers.  «Car le secteur de pêche et élevage mérite des financements nécessaires pour endiguer la pauvreté de la population RDcongolaise», a-t-il déclaré. Selon lui, les secteurs importants de son  ministère sont notamment la pêche, l’élevage, l’aquaculture,  y compris la recherche et l’organisation institutionnelle.

«Malheureusement tous ces secteurs n’ont pas été exploités parce qu’ils ont été à peine explorés. C’est le cas de l’aquaculture que la RDCongo a été le premier  à expérimenter à l’époque de la Gecamines»,  a dit le ministre, soulignant que cependant, «beaucoup d’autres pays africains ont emboité le pas  à la RD-Congo et l’ont dépassée».

Aujourd’hui, avec le Plan stratégique, l’accent est mis particulièrement sur le lobbying afin de  mobiliser les ressources devant permettre à la RD-Congo de résoudre les problèmes de la sousalimentation due au fait qu’il n’y a pas d’investissement dans le secteur de pêche et élevage.  Une situation à prendre au sérieux dès lors qu’il y a  carence des protéines animales piuvant être comblées par l’exploitation de la pêche et de l’élevage. Il y a nécessité de combattre des épidémies provenant  du gros et du petit bétail car la pêche, l’élevage, l’aquaculture  et l’organisation institutionnelle peuvent constituer des moyens de diversification de l’économie nationale.

Pour Jonathan Bialosuka, la dépendance alimentaire est une humiliation de laquelle la RD-Congo doit impérativement sortir. Le pays a un potentiel pour nourrir ses habitants dans ce secteur. Le ministre de Pêche et Elevage séjourne depuis dimanche 11 octobre à Bunia dans la province de l’Ituri, première étape de sa tournée dans l’Est de la RD-Congo. 

A sa descente d’avion, Jonathan Bialosuka Wata a été accueilli par l’autorité provinciale, le gouverneur Jean Bananisa Saidi. Une délégation du Front commun pour le Congo -FCC- ainsi que des militants de l’Alliance pour la Bonne Gouvernance -ABG-, son propre parti, ont fait le déplacement de l’aéroport pour  l’accueillir et le remercier pour le travail qu’il abat depuis son entrée au gouvernement en tant que ministre national de la Pêche et Elevage. Le souhait est que le pays puisse s’autoalimenter en produits de pêche et élevage.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer