NationPolitiqueSociété

A Atlanta, Noël Tshiani rend hommage à Martin Luther King, JR

En visite de travail à Atlanta, Dr. Noël K.Tshiani Muadiamvita s’est incliné le 12 février 2016 devant la tombe de Martin Luther King JR.
Pendant la conférence animée à l’attention de la communauté RD-congolaise et américaine d’Atlanta pour présenter sa vision de développement de la RD-Congo afin de créer des opportunités pour tous, Noël K. Tshiani a déclaré: «Je voudrais rendre à Martin Luther King JR. un vibrant hommage, car c’est grâce à son combat axé sur la non-violence que l’Amérique est ce qu’elle aujourd’hui même si le chemin vers l’intégration complète et la suppression de la discrimination raciale reste encore long à parcourir».
Après avoir visité la maison de naissance et d’habitation ainsi que la tombe de Martin Luther King JR et le mémorial érigé en son honneur dans la ville d’Atlanta, Noël K. Tshiani a déclaré devant ses compatriotes RD-congolais: «Je voudrais inviter notre pays, la République démocratique du Congo, à suivre l’exemple et les leçons de cet illustre personnage en mettant fin aux tribalisme rétrograde, provincialisme et régionalisme qui favorisent la discrimination des RD-Congolais contre des RD-Congolais sur le sol de leurs ancêtres et sont des antivaleurs qui freinent le développement du pays».
Bien que catholique pratiquant, Noël Tshiani a visité Ebenezer Baptist Church, pour prier avec sa délégation dans cette église ou prêchait le leader américain de défense des droits de l’homme. L’église se trouve à une centaine de mettre du lieu de naissance et de la maison d’habitation de Marin Luther King JR. Apres l’église, Noël Tshiani a visité la maison de naissance du pasteur noir américain et à fait le tour de l’intérieur de toute la maison dans une visite guidée.
Martin Luther King Jr. était un pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, né à Atlanta dans la Géorgie le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis dans l’Etat de Tennessee. Il avait organisé et dirigé des actions telles que le boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités ethniques. Il avait prononcé un discours célèbre le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté: «I have a dream» ou «J’ai un rêve». Il était soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis; la plupart de ces droits furent promus par le «Civil Rights Act» et le «Voting Rights Act» sous la présidence de Lyndon B. Johnson.
Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non-violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêtnam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat officiellement attribué à James Earl Ray, dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattues.
Martin Luther King, JR se vit décerner à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté par Jimmy Carter en 1977, le prix des droits de l’homme des Nations unies en 1978, la médaille d’or du Congrès en 2004, et est considéré comme l’un des plus grands orateurs américains. Depuis 1986, le Martin Luther King Day est jour férié aux États-Unis.
Importance de la visite de Noël K. Tshiani à Atlanta
Avec une vision de développement désormais connue comme «Le Plan Marshall de Noël K. Tshiani pour la RD-Congo», le banquier international est désormais dans l’opinion publique de la Diaspora RD-congolaise le premier dans le sondage dans la course à la présidentielle de 2016 en RD-Congo.
La démarche de Noël Tshiani reste à tout point de vue originale et digne d’éloge. Elle ressemble à la méthodologie même du pasteur noir américain Martin Luther King JR. Elle s’appuie sur la non-violence, la lutte contre la discrimination des RD-Congolais entre eux mêmes, la défense des droits des RD-Congolais dans l’exploitation des richesses naturelles du pays, la lutte contre la corruption et la lutte contre la pauvreté. Les discours et la vision de Noël Tshiani mettent l’accent sur la création des opportunités pour tous les RD-Congolais, c’est-à-dire la lutte contre la discrimination ethnique et économique des RD-Congolais contre les RD-Congolais sur le sol de leurs ancêtres.
En visitant Atlanta, Noël Tshiani a palpé du doigt l’importance de la lutte pour l’égalité des chances. Il reste convaincu que les RD-Congolais méritent mieux que le système actuel qui les chosifie dans leur propre pays. Contrairement aux États-Unis où la discrimination est raciale, c’est-à-dire entre les gens de différentes races -blanche, noire, indienne, asiatique, latino, etc.-, Noël Tshiani estime qu’en RD-Congo, la discrimination est soit ethnique, provinciale ou régionale, soit économique et sociale dans la mesure où la minorité des gens au pouvoir et leurs complices s’accaparent de toutes les richesses du pays au détriment de la grande majorité de RD-Congolais. La corruption est justement le mécanisme par lequel la minorité détourne les richesses nationales qui devraient servir à financer le développement. Lorsque 85% des ressources naturelles n’entrent pas dans les caisses de l’Etat, ceci se traduit par la modicité du budget national qui n’est que de USD 9 milliards, ce qui empêche d’entreprendre de grands projets de développement du pays. Il s’en suit donc la paupérisation de la population et le durcissement des conditions de vie de la population. En conséquence, 88% de la population vit en dessous du seuil minimum de la pauvreté et la RD-Congo est classée le pays le plus pauvre du monde d’après le FMI. Pour 2014 et 2015, la RD-Congo est classée par Transparency Intenational parmi les pays les plus corrompus du monde.
Noël Tshiani représente désormais la voix des pauvres et des démunis qui constitue la grande majorité de la population RD-congolaise. Dans son discours à Atlanta, Noël Tshiani a expliqué que la mise en œuvre de sa vision de développement permettrait de créer des emplois pour réaliser le plein emploi et d’augmenter le PIB par habitant de USD 394 aujourd’hui à USD 15.000 en 15 ans.
Vision de développement très ambitieuse et une volonté de changement
Banquier de redonnée internationale, Noël Tshiani s’est donné le temps de rédiger de sa propre main une vision de développement pour son pays. La vision connue désormais comme le Plan Marshall de Noël Tshiani pour la RD-Congo porte sur 15 ans et nécessiterait USD 800 milliards pour sa mise en œuvre. Pour beaucoup d’intellectuels RD-congolais, c’est la seule vision de développement disponible. Aucun autre candidat présidentiel n’a une vision aussi ambitieuse pour le développement de la RD-Congo.
Pour partager sa vision de développement, Noël Tshiani voyage de ville en ville en Europe, au Canada et aux USA pour présenter ses idées aux RD-Congolais et à la Communauté internationale. L’homme a été déjà à Liège et à Bruxelles en Belgique, à Toronto et Ottawa au Canada, et Raleigh en Caroline du Nord. Il vient de terminer l’étape d’Atlanta en Géorgie et de Charlotte et Greensboro en Caroline du Nord. Il est annoncé à Tampa Bay en Floride et Champagne Urbana dans l’Illinois en février. Il revient à Bruxelles et Paris en début mars avant d’entamer le tour de différentes provinces de la RD-Congo.
L’homme qui a passé la totalité de sa carrière professionnelle aux États-Unis et connait très bien le modèle américain, est prêt à apporter un changement profond dans son pays natal. Déjà ses déplacements semblent bien ressembler à une véritable campagne électorale à l’américaine. Avec le Mouvement pour le changement qu’il anime, Noël Tshiani incarne désormais le changement profond dont la RD-Congo a besoin et que la population RD-congolaise attend de tous ses vœux.
Noël Tshiani avait fait ses études universitaires à l’étranger grâce à la bourse du gouvernement RD-congolais. Adepte de l’adage qui dit «ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais plutôt ce que tu peux faire pour ton pays». Tshiani Noël a fini par mettre sur pied un plan économique qui, à l’en croire, pourrait développer le Congo-Kinshasa s’il est appliqué. Il s’agit là, de son «Plan Marshall pour la RD-Congo».
Une alternance crédible pour la Présidence de la République en RD-Congo
Pour beaucoup, Noël Tshiani est suffisamment déconnecté des réalités de corruption et de mal gouvernance RD-congolaise pour avoir évolué pendant toute sa vie professionnelle dans des systèmes plus sobres des banques commerciales et d’investissement et de la Banque mondiale aux États-Unis. A ce titre, n’ayant jamais trempé dans la mauvaise gouvernance, il est capable de combattre le plus grand mal qui ronge la RD-Congo, à savoir: la corruption. N’ayant jamais travaillé au pays de Lumumba, Tshiani est toutefois bien connecté à son pays natal où il passe toutes ses vacances. Ses travaux intellectuels -livres et articles de journaux ainsi que les interviews audiovisuels- portent sur la RD-Congo et démontrent à suffisance que l’homme a un ancrage très fort en RD-Congo.
Ayant travaillé dans le secteur privé dans les banques commerciales et d’investissement à New York et sur les questions de développement du secteur privé et financier à la Banque mondiale à Washington, le banquier international comprend mieux que quiconque ce qu’il convient de faire pour améliorer l’environnement des affaires afin d’attirer des investissements privés pour stimuler la croissance économique. A l’hôtel Sheraton devenu momentanément son quartier général à Atlanta, les hommes d’affaire américains se bousculaient pour une audience avec celui qui est désormais perçu comme une alternative crédible pour la succession de Joseph Kabila à la présidence de la RD-Congo en 2016.
YA KAKESA
PAGE 12

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer