JusticeNation

Affaire Tony Munongo: voici les faits

Sur instruction du procureur général, Léon Kuminga Kabongo, se fondant sur le rapport d’information n°103/Bur-Me-Dir/PCK/20 du 1er septembre 2020 du médecin directeur du Centre de santé de la prison centrale de Kasapa, le sieur Tony Munongo Bondio a été admis à cette même maison carcérale. 

Griefs à sa charge: «abus de confiance et détournement». Depuis septembre 2019, a appris AfricaNews, Tony Munongo a reçu USD 2 millions du gouvernorat de Haut-Katanga pour livrer la farine de maïs. Il n’a cependant livré qu’une quantité de farine équivalent à USD 700 mille.

Des fins limiers ont rapporté au tabloïd de Bon vent que le gouvernement Kyabula réclame d’être rétabli dans ses droits et préconise soit le remboursement de la somme d’USD 1 million 300 mille soit la livraison du produit à la hauteur de ladite somme.

Remonté face à cette attitude de son fournisseur, le gouv’ Kyabula a intenté un procès contre Tony Munongo. Au regard de la gravité des faits, le procureur, depuis la mise en examen de Munongo, a décidé de sa détention fin juin 2020. «Etant donné que le monsieur a prétendu être malade, il a été interné au Centre de santé le Jourdain», ont précisé nos sources, avant de faire savoir qu’il a été transféré de ce centre de santé à la prison de Kasapa conformément à la décision du procureur, qui trouve son fondement dans le rapport établi par le médecin directeur du Centre de santé de la même prison. Et ce, en attendant l’issue du procès. Dans les rangs du gouverneur du Haut-Katanga, le transfèrement de Munongo à la prison de Kasapa est tout à fait normal. L’on appelle ainsi à la cessation des vidéos et tweets d’intoxication.

LOI

Articles similaires

Fermer
Fermer