InterviewSports

Fafa Liyindula sollicite le relooking du sport en RD-congolais

Agé de 16 ans, Fafa Liyindula est un footballeur évoluant au poste de milieu de terrain au sein de la formation de l’Inter club de Lingwala, formation évoluant à l’Entente de Kilimani -division 3. Au cours d’une interview accordée à AfricaNews, Liyindula s’est plaint des conditions des sportifs RD-congolais et invite les autorités à revoir le mode gestion dans le secteur sportif. Entretien.

Parlez-nous de votre parcours dans le football?

Ma carrière footballistique n’est pas assez longue. J’ai commencé à jouer à l’âge de 9 ans dans un centre de formation «John Club». Après quelques années, j’ai quitté ledit centre de formation pour rejoindre Djonda Sport. Je suis passé à l’Ecole des jeunes de Limete -EJL-, puis à Racing Golf et aujourd’hui j’évolue au sein de l’International club de Lingwala, club évoluant en 3ème division de l’Entente de Kilimani. Il me reste encore du chemin à parcourir.

Qui est votre idole en football?

C’est Didier Drogba. Il est mon idole dans tous les sens du terme. J’ai grandi en le regardant. Aujourd’hui encore, je suis accro à ses vidéos lors mes moments de de repos. Durant mon temps libre, je vais sur You Tube, je regarde ses buts, ses matches entiers quand il jouait à Marseille, Chelsea, Galatasay… Je n’ai malheureusement pas encore eu la chance de le rencontrer. Ce serait un moment qui resterait dans mon cœur pour toujours. Et j’en profiterais pour prendre des conseils!

Pourquoi avez-vous préféré pratiquer cette discipline sportive?

Depuis mon enfance, je rêvais d’être joueur de football. Mon souhait est qu’un jour mon nom figure sur les listes des meilleurs joueurs RD-congolais qui ont marqué l’histoire de notre pays en raflant des coupes et des médailles. Ce qui m’a poussé à pratiquer cette discipline sportive, c’est l’ivoirien Didier Drogba lors de la Coupe d’Afrique des nations 2006. A part ça, mes frères et sœurs biologique me poussaient à jouer au foot. Je rêve un jour porter plus haut le drapeau de mon très cher pays dans différentes compétitions africaines comme les autres l’ont fait. Je ne suis pas venu dans le monde footballistique pour passer mon temps. C’est ma passion.

En ce qui concerne la valorisation de sport, avez-vous un message à lancer aux autorités?

Rien ne va dans notre pays sur le plan sportif. Aujourd’hui beaucoup d’athlètes déplorent la manière dont les autorités gèrent le sport. Nos infrastructures ne répondent plus aux normes internationales. Je lance un cri d’alarme au premier sportif RD-congolais, le Président de la République afin de relooker le sport en vue de l’amélioration des conditions de tous les pratiquants.

Propos recueillis par Triomphe EFONGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer