Dossier à la UnePolitique

Tshisekedi boucle son périple ouest-africain

Le Chef de l’Etat RD-congolais a été en visite au Ghana où il a participé à la cérémonie d’honneur du champion de la ZLECAF, Issoufou Mahamadou, puis en Guinée Conakry pour finir en Guinée Bissau

Une fois arrivé dans la soirée de jeudi 15 juillet, à Accra, capitale de la République du Ghana, le Président de la République et Président en exercice de l’Union africaine -UA-, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris part, vendredi 16 juillet, à une grande cérémonie africaine, en honneur de Issoufou Mahamadou, ancien Président du Niger et champion de la Zone de libre-échange continentale africaine -ZLECAF-, organisée au bâtiment de secrétariat de ladite organisation. Ici, plusieurs personnalités notamment les Chefs d’État et membres des gouvernements ont pris part à cette manifestation. Notamment le Président ghanéen, Nana Akufo Ado, le Burkinabé Kaboré, le Togolais Faure Gnassigbé, le Nigérien Baazoum et l’ancien président nigérien, en honneur, Mahamadou Issoufu. En sa qualité du Président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekedi a salué cette opportunité d’être aux côtés de ses pairs pour honorer le champion de la ZLECAF. «Loin d’être anonyme notre présence ici à Accra, ressemble sans aucun doute à l’accomplissement d’une prophétie, celle de l’unité et de l’intégration de l’Afrique prônait par le premier Président du Ghana Nkuame Nkrumah, dans une phrase restée célèbre: ’’Nous avons l’obligation de nous unir ou de disparaître’’, lors de son adresse prononcée à l’occasion de la session inaugurale de l’organisation de l’Union africaine, le 24 mai 1963 à Addis-Abeba, soit à 20 jours de ma naissance», s’est rappelé Tshisekedi. Selon Fatshi, ce qui semblait hier impossibilité se matérialise progressivement: l’Afrique se raffermit d’avance, resserre ses liens et les Etats qui la composent trouvent aujourd’hui plus que jamais leur salut à cette union et une volonté  de vivre ensemble. «La ZLECAF est un  symbole de notre unité et de notre volonté commune à faire de ce continent un marché profitable à tous, moteur de notre développement commun», a déclaré le Président Tshisekedi, soulignant que «la ZLECAF n’est pas une fin en soi. Il s’agit plutôt d’un véhicule dont nous nous sommes dotés pour stimuler le commerce intra-africain et l’industrialisation du continent qu’il convient encore d’optimiser». Puis: «Ensemble, nous allons relever le défi de qui se dresse devant nous en vue de parachever le processus d’opérationnalisation de la ZLECAF. Cela en nous inspirant cher Président Issoufou de l’esprit qui vous a caractérisé dans la matérialisation effective de ce qui encore hier n’était qu’un rêve inaccessible». Cette cérémonie s’est clôturée au dévoilement de buste par le secrétaire général de la ZLECAF, Wamkele Mene suivie de photo de famille. L’accession de la RD-Congo à la présidence de l’UA pour l’exercice 2021-2022 a inauguré une nouvelle ère dans l’histoire de la diplomatie RD-congolaise.

Etape de Guinnée-Conakry

Après un bref séjour à Accra dans le cadre des activités de la Zone africaine de libre échange continentale africaine -ZLECAF-, Félix Tshisekedi s’est rendu, vendredi 16 juillet, à Conakry, capitale de la République de Guinée, où il a été accueilli à l’Aéroport international de Conakry-Gbessia, par le Premier ministre guinéen Ibrahim Kassori Fofana. Ici, une forte communauté RD-congolaise de Guinée a fait le déplacement de l’aéroport pour saluer cette première visite du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, deuxième Chef d’Etat de la RD-Congo, en visite officielle en Guinée après le Marechal Mobutu dans les années 1980. Voulue comme une «visite d’amitié et de fraternité», ce bref séjour a été couronnée par une rencontre au sommet entre les Présidents Félix-Antoine Tshisekedi et Alpha Condé au courant de la journée. Cela faisait 47 ans que Conakry n’avait plus reçu sur ses terres un Chef de l’Etat de la RD-Congo. C’est par ce souvenir lointain que le Président Alpha Conde a ouvert l’entrevue avec son homologue Félix-Antoine Tshisekedi le samedi 17 juillet à Kalhoum Hotel de Conakry. Les deux Chefs d’Etat ont eu des «échanges amicaux et cordiaux» manifestant, à cette occasion, leur volonté de renforcer les relations historiques entre leurs pays. Face à la presse de leurs pays respectifs, les deux Chefs d’Etat ont livré leurs impressions. Pour avoir déjà présidé l’Union africaine, le Président Alpha Condé a dit partager son expérience avec le Président en exercice Félix-Antoine Tshisekedi.

Visite au port de Conakry

Félix-Antoine Tshisekedi et Alpha Condé ont été accueilli au terminal à conteneurs par Michel Tranche Pain, le Directeur général de cette infrastructure portuaire. Ici, les deux dirigeants ont reçu des explications sur le fonctionnement et le contrôle du flux des marchandises à l’embarquement et au débarquement. Après cette visite, le Président Condé a accompagné son hôte de marque jusqu’au pied de l’avion à l’aéroport Conakry-Gbessia en direction de Guinée-Bissau.

Bissau, point de chute de la visite de Fatshi

C’est dans l’ambiance d’une grande parade d’honneur à l’Aéroport international Osvaldo Viera que le Premier ministre a accueilli sur le tarmac le Président en exercice de l’Union africaine et hôte de marque. Bien entendue, l’arrivée du Président Félix-Antoine Tshisekedi a constitué un grand événement retransmis en direct sur les antennes de la télévision publique locale. De l’aéroport, la délégation présidentielle a embrassé un bain de foule des Bissau-guinéens et de la Diaspora RD-congolaise mobilisés. L’un des pays amis de la RD-Congo, la Guinée-Bissau souhaite raffermir les relations bilatérales. C’est ainsi que les questions de coopération ont au centre de la rencontre en tête-à-tête entre les deux Chefs d’Etat le dimanche 18 juillet au Palais de la République. Bissau est la dernière étape du périple du Président en exercice de l’UA en Afrique de l’Ouest.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer