Dossier à la UnePolitique

Tour du vice-president de la CENI de jeter l’eponge:André Mpungwe rédige sa démission

ANDRE
Alors que le gotha politique est encore sonné par la capitulation l’abbé Malumalu et la fuite présumée du Secrétaire exécutif Flavien Misoni, le vice-président PPRD de la CENI a,
à son tour, décidé de mettre un terme à son mandat dans les prochaines heures, a-t-on appris de sources concordantes
Démissions en série à la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, où plusieurs sources ont annoncé jeudi le départ imminent d’André Mpungwe Songo. Le vice-président PPRD de la CENI présentera sa démission rédigée jeudi dans les prochaines heures. Les motifs de cette nouvelle capitulation  ne sont pas encore connus.   
 
Après la démission, samedi 10 octobre dernier, de l’abbé Apollinaire Muholongu Malumalu de la présidence de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, André Mpungwe Songo, le vice-président PPRD de cette institution d’appui à la démocratie, a lui aussi décidé de mettre un terme à son mandat dans les prochaines heures, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. «Mpungwe a consacré la journée de jeudi 15 octobre à la rédaction de sa démission à faire parvenir au Président de la République Joseph Kabila dans les prochaines heures», a précisé, pour sa part, un haut responsable de l’administration de la CENI. Les motifs de son départ ne sont pas encore connus. Ils le seront certainement quand la  démission sera officialisée.
En moins d’une semaine, l’architecture de la Centrale électorale a été s’est sérieusement secouée avec la capitulation de son président, officiellement pour des raisons de santé mais pour se soustraire des ennuis judiciaires, à en croire les sources d’AfricaNews, et l’annonce de la cavale présumée de son secrétaire exécutif.
Ces départs interviennent pendant que le financement du processus électoral fait jaser et après la crise qui a frappé la Majorité présidentielle avec l’auto-exclusion des ténors de G7.Du coup, le chambardement de la Commission électorale tant souhaité par certains ténors de l’Opposition se dessine sûrement. Réagissant le week-end dernier à la démission de Malumalu, des députés de l’Opposition, notamment l’UDPS Samy Badibanga, l’UNC Claudel-André Lubaya et le MR Clément Kanku ont appelé à la refonte totale de la plénière de la CENI.
 
 
Achille KADIMA MULAMBA
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer