Dossier à la UnePolitique

Sondage: les 20 personnalités de l’année 2015

20 hommes
Surprise! Les Kinois, consultés par sondage, l’homme politique de 2015 en RD-Congo a été Léon Kengo wa Dondo. Son poulain Bongongo fait autant au gouvernement. Jacques Mbadu est le gouverneur de l’année tandis que le DG ai de l’OGEFREM et son collègue de l’INPP ont marqué les esprits dans leur domaine. Côté presse écrite, les rois s’appellent Les Dépêches de Brazzaville, AfricaNews et Le Phare
L’institut des sondages Les Points a publié dimanche la liste 2015 des personnalités, événements et médias les plus influents. Elle rassemble des individus d’horizons différents: des politiciens, des chefs d’entreprises, des sportifs, des entreprises audiovisuelles et de presse écrite. AfricaNews a retenu une vingtaine de noms.
Surprise! Les Kinois, consultés par sondage, l’homme politique de l’année 2015 a été Léon Kengo wa Dondo. Le speaker du Sénat a marqué les esprits cette année grâce à son intervention qui a contribué à la modification de la loi électorale sans l’article controversé à la base des incidents mortels des 19, 20 et 21 janvier. Crédité de 74%, Kengo est talonné par un député de l’Opposition, Delly Sesanga 60%, apprécié pour «ses interventions pertinentes sur la loi électorale». Henry Thomas Lokondo 56%, député de la Majorité présidentielle, arrive en troisième position «pour sa capacité à naviguer à contre-courant de sa famille politique». Le sénateur CDC/Opposition Mokonda Bonza ainsi que les députés PPRD Shadary Ramazani et PALU Noël Botakile ferment la marche.
Côté gouvernement, le ministre d’Etat en charge du Budget Michel Bongongo a volé la vedette à tous ses collègues. Il a raflé 72%, suivi respectivement du ministre des Transports et Voies de communication Justin Kalumba 68%, des Affaires étrangères Raymond Tshibanda 67%, de la Santé Félix Kabange 63% et du vice-Premier ministre en charge de l’Emploi Willy Makiashi 63%.
Dans les provinces, le gouverneur du Kongo Central Jacques Mbadu a tenu le haut du pavé. Crédité de 76% et surnommé le «bâtisseur», JMN est propulsé sur le devant de la scène grâce à ses actions remarquables dans le domaine des infrastructures, entre autres la construction et la réfection de la voirie urbaine dans les villes de Boma et Matadi, les travaux de réfection des routes Boma-Matadi et Songololo-Lufu, l’installation des péages et pesages sur la RN1 Kin-Matadi avec comme effet direct l’accroissement des recettes, la construction du stade Lumumba de Matadi… et la réhabilitation des routes de desserte agricole à travers toute la province.
Ngoyi Kasanji, le tout nouveau commissaire spécial du gouvernement en charge de la nouvelle province du Kasaï Oriental se classe deuxième dans ce hit. Avant le démembrement, Kasanji 57% s’est impliqué dans la réhabilitation de la route Mbuji-Mayi-Kabinda, longue de 150 km, en vue de faciliter les échanges entre les provinces de Lomami et de Kasaï Oriental. Il a procédé à la réhabilitation des tronçons Asanga Wetu-Lomami et Lubefu-Kalema, longs de 186 km et a poursuivi avec les travaux de construction du stade de Sanga Balende.
Pour la deuxième année consécutive, Anatole Kikwa, le DG ai de l’OGEFREM domine le classement des chefs des entreprises publiques les plus performants de l’année. Kikwa, 72%, s’est encore une fois illustré dans la construction des bureaux des antennes provinciales de l’Office, notamment à Lubumbashi et à Lufu. Il a aussi doté le personnel des ambulances et autres véhicules utilitaires.
Réputé manager, lauréat de plusieurs prix internationaux, Maurice Tshikuya, le Directeur général de l’INPP occupe la deuxième marche du podium avec 68% des points devant Kimbembe Mazunga de la Société congolaise des transports et ports -SCTP- et Agnès Mwad de l’INSS, la seule femme présente dans ce classement de l’année.
Dans le domaine sportif, le coach des Léopards et de V.Club Florent Ibenge a reçu les faveurs des sondés, engrangeant 69% des points et se hissant au Top1 du sportif de l’année, devant le tuteur du FC Renaissance, l’évêque Pascal Mukuna 53% alors que son compère de la Cité Béthel, Moise Mbiye, est le plus influent des hommes religieux.
Côté médias, Télé 50, RTNC, Antenne A, Molière Tv et RTGA se disputent les places suivant des rubriques précises. Alors que «Ça fait débat», une émission politique de la télé de Jean-Marie Kasamba, dont le JT et le magazine Club 50 sont également très suivis, attire une grande partie de l’audimat, la RTNC n’a pas d’égale dans la chronique musicale, où Karibu Variétés animée par la consœur Mamie Ilela domine les débats. Antenne A a acquis des galons grâce à la retransmission des matches de la LINAFOOT tandis que Molière Tv de Léon Nembalemba est très présente avec sa fameuse «Emission ya Babola», émission des pauvres. Dans le monde des radios, RFI, Radio Okapi, Top Congo FM de Christian Lusakweno, Nostalgie FM… et RTGA de Pius Mwabilu se partagent le classement.
En presse écrite, les rois en 2015 s’appellent Dépêches de Brazzaville, AfricaNews et Le Phare. Grâce à une subvention régulière du gouvernement brazza-congolais, Dépêche de Brazzaville, 20%, se positionne comme le plus fort tirage et la plus forte audience grâce étant donné qu’il se vend à un coût accessible à toutes les bourses, 300 Francs congolais. Et l’avantage du journal qui distance AfricaNews de sept points s’arrête là. Dans une profession dépourvue d’agence de presse et d’annonceurs ainsi que d’appui gouvernemental, le Directeur général Achille Kadima Mulamba et son équipe ont abattu un travail de titan, brûlant la politesse à tous les journaux locaux jadis leaders de la spécialité et occupant une place de choix dans les salons politiques parmi les plus huppés de la capitale voire du pays. Leurs secrets: une info fouillée, documentée et osée. Seul Le Phare de Polydor Muboyayi, également 13%, a pu résister à la fougue du journal du quartier Beau Vent.  
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer