Dossier à la UneEcofinPolitique

Sénat : Thambwe Mwamba laisse une dette d’USD 14 millions

«Le nouveau bureau doit tenter d’éponger le passif, notamment les différentes dettes envers des tiers, des découverts bancaires, de même que des dettes envers les sénateurs, des jetons de présence et des frais de mission et autres dus aux fournisseurs», a confié Modeste Bahati

Vendredi et samedi derniers, le nouveau bureau du Sénat a rencontré le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Au menu des entretiens: «faire l’état des lieux du Sénat après le renouvellement du bureau». Cet état a concerné les finances et le fonctionnement de la chambre haute du Parlement RD-congolais ainsi que la nouvelle session qui s’ouvre ce lundi 15 mars. Le Constat est catastrophique: l’ancien bureau a laissé une dette d’USD 14 millions.

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordé une audience, vendredi 12 mars à la Cité de l’Union africaine, au sénateur Modeste Bahati Lukwebo, président du bureau du Sénat. Au menu de cette rencontre: des questions relatives à la rentrée parlementaire le 15 mars et la situation financière du Sénat.

Devant le Chef de l’Etat, Modeste Bahati a révélé que la chambre haute du Parlement RD-congolais est dans une mauvaise posture concernant les finances de cette institution. «USD 14 millions de dettes laissées par le bureau précédent, dirigé par Alexis Thambwe Mwamba», a déclaré Bahati Lukwebo. Puis: «Qu’à cela ne tienne, la nouvelle équipe dirigeante du Sénat doit continuer à assumer le bon fonctionnement de la prestigieuse institution mais aussi tenter d’éponger le passif, notamment les différentes dettes envers des tiers, à savoir: des découverts bancaires, de même que des dettes envers les sénateurs, des jetons de présence et des frais de mission et autres dus aux fournisseurs».

Faisant d’une pierre deux coups, le président du Sénat a saisi cette occasion pour solliciter auprès du Chef de l’État une audience en faveur du nouveau bureau qu’il dirige ainsi que les sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation. C’est ainsi que le samedi 13 mars, tout le bureau du Sénat a été reçu par le Chef de l’Etat. Les finances et le fonctionnement de la chambre haute du Parlement RD-congolais ainsi que la nouvelle session qui s’ouvre ce lundi 15 mars ont été évoqués.

Au cours de la rencontre, Modeste Bahati Lukwebo a affirmé que le Sénat va assurer tout son «soutien au Chef de l’Etat pour matérialiser sa vision de l’Union sacrée» et que la priorité pour cette session sera accordée «aux réformes». Avant d’être élu à la tête du Sénat, Bahati Lukwebo avait été nommé informateur en vue d’identifier une nouvelle majorité parlementaire en faveur de l’Union sacrée. Tâche qu’il a exécutée avec brio.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page