Dossier à la UneEcofin

RDC : Sele Yalaghuli active le logiciel ISYS-REGIES

Ce dispositif informatique, développé par les informaticiens de la Banque centrale du Congo -BCC-, sous l’encadrement de l’équipe-projet «Interfaçage des régies financières», automatise la procédure de perception des recettes issues des règlements des dettes envers l’Etat. Il apporte aux services du ministère des Finances des informations fiables et en temps réel sur la trésorerie de l’Etat

Jeudi 1er octobre 2020 restera une date historique pour la RD-Congo qui a effectué un pas important dans la lutte contre le coulage des recettes. Ce pas important, la RD-Congo le doit à son ministre des Finances, José Sele Yalaghuli, qui a mis au point le logiciel ISYS-REGIES, présenté officiellement, jeudi 1er octobre, à la faveur d’une cérémonie haute en couleur tenue au Pullman Grand-Hôtel de Kinshasa. «ISYS-REGIES est un outil supplémentaire de transparence financière de l’Etat, car il permet naturellement d’avoir un registre informatique de tous les paiements effectués en faveur de l’Etat au titre d’impôts, taxes, droits et redevances», a expliqué l’argentier national, signifiant que ce logiciel apporte deux innovations majeures dans la gestion de la recette publique.

La première tient du fait que ce logiciel «automatise la procédure de perception des recettes issues des règlements des dettes envers l’Etat» et la seconde se rapporte à ce qu’il apporte aux services du ministère des Finances des informations fiables et en temps réel sur la trésorerie de l’Etat. En activant ISYS-REGIES, Sele entend «automatiser les procédures et fluidifier la circulation des données de paiements afin de permettre aux régies financières de gagner en efficacité, en qualité des statistiques et en amélioration du climat des affaires».

Agenda de déploiement d’ISYS-REGIES

Ce logiciel, a expliqué Sele, est un outil majeur pour stopper l’hémorragie de coulage des recettes publiques conformément à la vision et à la dynamique de bonne gouvernance insufflées par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Au regard de l’importance cruciale de ce dispositif informatique, Sele a, urbi et orbi, pris le pari de le déployer auprès de tous les acteurs de perception des recettes et sur toute l’étendue du territoire national.

L’agenda de déploiement, visant le basculement en procédure informatisée, prévoit l’entrée en vigueur de cette nouvelle procédure pour le 1er janvier 2021 en ce qui concerne la ville de Kinshasa et les provinces du Haut-Katanga, Haut-Lomami, Kongo-Central, Lualaba, Nord-Kivu et Tanganyika. La même procédure, dans les autres provinces, entre en vigueur dès le 1er juillet 2021.

L’objectif de cette opération de déploiement d’ISYS-REGIES est d’«assurer une couverture totale qui englobe toutes les agences des banques commerciales, quelle que soit la cité ou la localité de leur implantation». Les banques commerciales, a soutenu Yalaghuli, constituent les premiers acteurs d’ISYS-REGIES en leur qualité de pourvoyeuses des données d’encaissement. «Toutes les agences de la Banque centrale du Congo ainsi que toutes les directions, centres des impôts, bureaux de douane et ressorts, bref tous les services des régies financières doivent-ils être couverts par ce logiciel», a fait savoir le ministre des Finances.

Pour réussir le déploiement de son dispositif informatique, Sele Yalaghuli a envoyé en formation, à l’Ecole nationale des Finances, 3.000 personnes, des utilisateurs donc. «Tous les acteurs de perception des recettes sur toute l’étendue de la République -sont inclus-», a-t-il précisé.

L’appel de Yalaghuli aux banques et régies financières

«Il s’agit d’un défi immense au regard de l’éparpillement des services des régies financières à travers le pays et pour lequel l’accompagnement de tous est vivement souhaité. Ainsi, il ne sera plus question, par exemple, de déposer le chèque unique barré à la chambre de compensation à la Banque centrale du Congo. Les banques commerciales ne seront plus obligées d’imprimer le relevé journalier d’encaissement. Le délai de reversement passera de 48 à 24 heures», a détaillé l’argentier national.

Et de préciser: «le développement et le déploiement du logiciel ISYS-REGIES a été financé, jusqu’ici, par le mécanisme du ‘‘Contrat de désendettement et développement -C2D-’’ signé entre la France et la RD-Congo, en contrepartie du paiement des échéances de sa dette envers ce pays ami». De l’avis de l’argentier national, la réussite d’un tel projet exige l’appropriation de tous les acteurs tant étatiques, professionnels que techniques. D’où son appel à l’attention de tous les responsables des banques et des régies financières de «mobiliser leurs services opérationnels afin de participer massivement aux formations qui sont en cours, tant ici à Kinshasa que dans les provinces, suivant le calendrier transmis en début septembre».

«Je demande particulièrement aux responsables des banques commerciales, d’activer leurs services informatiques respectifs pour réaliser les intégrations requises afin d’automatiser et adapter leurs systèmes informatiques au logiciel ISYS-REGIES. En adoptant ce logiciel, vous serez témoins et acteurs du processus, que je déclare irréversible, de l’informatisation du système financier de l’Etat pour l’automatisation et la traçabilité des recettes de l’Etat», a déclaré Sele.

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer