Dossier à la UneNationPortrait

RDC : Qui est Faustin Luanga, nouvel Ambassadeur itinérant de Fatshi?

Le désormais chargé du suivi des organisations internationales pour le compte du Président de la République est Docteur en Economie formé au Japon et spécialiste du Commerce international

Ancien fonctionnaire de l’Organisation mondiale du commerce -OMC-, Faustin Luanga Mukela est le candidat de la RD-Congo au Secrétariat exécutif de la Communauté économique des États de l’Afrique australe -SADC. Le vendredi 4 juin dernier, il a été nommé, par Ordonnance présidentielle, Ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo chargé du suivi des organisations internationales, en remplacement de Nicolas Kazadi propulsé ministre des Finances publiques au sein du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde. Découvrons Faustin Luanga. 

Le nombre de défis qui entourent l’action du Chef de l’Etat impose de choix judicieux sur des personnes sensées l’aider dans l’accomplissement de celle-ci. Il y a certes le gouvernement Sama Lukonde, dit des «Warriors». Et le Chef de l’Etat devrait s’entourer également des «Warriors» dans son cabinet. Des hommes et femmes façonnés intellectuellement selon leur domaine de spécialité. Des hommes «solution». C’est le cas de Faustin Luanga Mukela dont le cursus académique et professionnel est à la hauteur des fonctions lui attribuées et du génie qu’il incarne.

Par le concours des circonstances, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la RD-Congo vient de le nommer Ambassadeur itinérant à son cabinet, en remplacement de Nicolas Kazadi, devenu ministre des Finances publiques au gouvernement de l’Union sacrée de la Nation, dirigé par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. L’homme est un manipulateur des chiffres. Bien entendu, Faustin Luanga Mukela est un Haut fonctionnaire à l’Organisation mondiale du commerce -OMC- depuis 1996. Scientifique de renommée internationale, il est professeur d’Economie, des Finances et d’Econométrie à l’Université de Nagoya au Japon et à l’Université internationale de Genève en Suisse.

Aujourd’hui, Faustin Luanga ambitionne d’occuper le poste du Secrétariat de la SADC, à la tête duquel il entend instaurer une dynamique, capable de réaliser non seulement des Programmes conçus et adoptés, mais aussi, mobiliser des ressources nécessaires pour le développement de la région, comptant sur un management orienté vers l’action et le résultat. Il en a les atouts et attend d’être gratifié de ce poste prestigieux. Ce qui constituerait une fierté pour la RD-Congo.

Sa maîtrise des défis majeurs qui pèsent sur le continent en rapport aux questions liées au développement économique, paix, sécurité, social et environnement en lien avec l’Agenda 2063, le prédispose à se mettre au service des peuples et des nations via la SADC. «Dans cette perspective, Faustin Luanga est prêt à expérimenter toute réforme administrative et institutionnelle susceptible de booster le développement de la SADC», commente un analyste de la région, annonçant à cette occasion: «son programme d’action est ancré essentiellement dans la vision 2050 de la SADC et dans le Plan stratégique indicatif de développement régional -RISDP- 2020-2030.

Parcours élogieux

Estampillé économiste de formation, Faustin Luanga est titulaire d’un phD en sciences économiques de l’Université de Nagoya du Japon, titre obtenu en 1994, et d’une maîtrise en Relations internationales, économie et finances internationales de l’Université internationale du Japon obtenue en 1991. De 2004-2006, il a été administrateur du Programme national de désarmement, démobilisation et réinsertion en RD-Congo.

Durant une période, ce digne fils du pays a été au centre de l’élaboration et de l’exécution de plusieurs programmes de développement des pays africains au sein des instances internationales. Candidat de la RD-Congo au Secrétariat technique de la SADC, Faustin Luanga semble représenter le choix de la raison. «Ses innombrables expériences de mobilité internationale dans le cadre académique et professionnel plaideront sans doute en sa faveur, en plus de l’appui dont il bénéficie déjà en interne», écrit «le site d’informations «iweberc.com», précisant: «la fonction sied parfaitement à ce grand baroudeur des arcanes des communautés économiques régionales d’Afrique qui trimballe plus de vingt-cinq ans d’expérience nationale et internationale sur des questions relatives à la gouvernance commerciale, au développement économique des pays et à leur intégration au système commercial multilatéral».

En attendant la SADC, l’homme va s’atteler à ses fonctions d’Ambassadeur itinérant du Président Tshisekedi.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer