Dossier à la UneSociété

RDC : Militaires et policiers choyés, Fatshi dote les camps des cantines populaires

A Kinshasa, ces points de vente seront opérationnels aux Camp Tshatshi, Badiadingi, Kabila, Lufungula et CETA, et les Camps Est et Kimbembe dans la ville de Lubumbashi

C’est devant les Officiers généraux et supérieurs des Forces armées de la République démocratique du Congo -FARDC- et de la Police nationale congolaise -PNC-, réunis au Camp militaire Tshatshi, que le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, accompagné de son épouse Denise Nyakeru, a procédé, dimanche 12 septembre, au lancement des cantines de vente des produits agricoles du Service national au bénéfice des militaires et policiers.

«Ces points de vente seront, dans un premier temps, opérationnels aux Camps Tshatshi, Badiadingi, Kabila, Lufungula et CETA, pour la ville de Kinshasa, et les Camps Est et Kimbembe dans la ville de Lubumbashi», a signifié le Commandant de la Garde républicaine, le Général-major Christian Tshiwewe. Il a précisé que «le sac de maïs de 25 Kg est vendu à  18.000 FC». Ces farines de maïs, a-t-il poursuivi, constituent la récolte de la dernière saison au Centre Laurent-Désiré Kabila -ex-Kaniama Kasese- et Lovo, dans le Kongo Central relancés par le Président Félix-Antoine Tshisekedi. Le commandant de la Garde républicaine, le Général-major Christian Tshiwewe a, dans son mot de bienvenue, loué cette initiative du Chef de l’Etat qui participe à l’amélioration de la situation sociale des hommes des troupes.

«Ce geste de bienveillance du couple présidentiel s’ajoute aux précédentes réalisations au profit des militaires et leurs dépendants notamment la réhabilitation des écoles, l’adduction d’eau potable, l’éclairage public ainsi que l’érection d’un hôpital de référence dans les camps militaires», a-t-il salué.

De son côté, le commandant du Service national, le Général-major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, a fait part de sa satisfaction pour l’implication personnelle du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi dans la relance de ce service paramilitaire créé en 1997 par le Président Laurent-Désiré Kabila. Le Général Jean-Pierre Kasongo a fait savoir que la production devrait s’accroître lors des prochaines saisons culturales à Kaniama-Kasese et à Lovo. «Aujourd’hui, grâce aux moyens mobilisés par le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Service national s’occupe de l’encadrement et la préparation professionnelle de plusieurs centaines de jeunes délinquants -Kuluna- venus en sept vagues de Kinshasa», a-t-il fait savoir.

Enfin, le Chef d’état-major général des FARDC, le général Célestin Mbala Munsense, a également salué cette action salvatrice pour les hommes des troupes et ceux engagés aux opérations. Tout en félicitant le Service national, il a émis le vœu de voir s’accroître la production afin de servir toutes les garnisons militaires de la RD-Congo.

Après la visite des lieux, le Président de la République a instruit les services des ventes de veiller à l’accès équitable de toutes les familles à ces produits. C’est pour la deuxième fois, depuis son arrivée à la magistrature suprême que le Président Tshisekedi foule le sol du camp Tshatshi. En février 2019, il y avait pris l’engagement de réhabiliter plusieurs infrastructures d’intérêt commun. «Toutes ces promesses ont été réalisées à la grande satisfaction des bénéficiaires», affirme-t-on à la Présidence de la République.

Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer