Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

RDC: la CENCO et l’ECC saluent l’inclusivité du processus électoral

La tempête est passée. La publication de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle de décembre 2023 s’est passée sans casse. Dans tous les coins du pays, même aux confins de la terre, les esprits des uns et des autres se sont calmés dès la tombée de l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Un arrêt qui est opposable à tous et qui n’appelle plus des débats.

C’est l’occasion pour le tandem Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- et Eglise du Christ au Congo -ECC- qui a vivement salué l’inclusivité du processus électoral. C’est ainsi que dans le cadre de la Mission d’observation électorale de la Conférence épiscopale nationale du Congo et de l’Eglise du Christ au Congo -MOE-, le binôme CENCO-ECC a jeté des fleurs à la Cour constitutionnelle et à la Commission électorale nationale indépendante -CENI- pour leurs efforts visant à renforcer l’inclusivité des élections de décembre 2023.

En effet, la MOE CENCO-ECC a également salué la décision de la Haute cour de réhabiliter les deux candidats à l’élection présidentielle qui avaient été précédemment disqualifiés par la Commission électorale nationale indépendante -CENI. Selon le tandem CENCO-ECC, cette mesure est perçue comme un pas significatif dans l’organisation d’une élection présidentielle plus ouverte et inclusive en RD-Congo. Nonobstant cette avancée jugée significative, les deux Confessions religieuses ont exhorté la Cour constitutionnelle et la CENI à maintenir cette perception dans le cadre des activités qu’elles vont mener dans les jours qui viennent. Il s’agit notamment de la publication des résultats provisoires et du traitement des contentieux électoraux de l’élection présidentielle.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page