Dossier à la UneEcofinSociété

RDC : Bangde Construction SARL désormais éligible à la sous-traitance

La société Bangde Construction SARL a été répertoriée sur la liste des sous-traitants non éligibles pendant le contrôle avec des gros marchés dans la société principale SICOMINES. Après avoir bénéficié d’une période moratoire estimée à 6 mois, elle arrive enfin à obtenir sa reconversion en une société à capitaux majoritairement RD-congolais en partageant sa cogestion avec des vrais associés RD-congolais à travers la signature d’un protocole d’accord sanctionnant un processus d’accréditation.

«La société SICOMINES avec les 3 sous-traitants qui n’étaient pas éligibles et parmi ces 3 qui avaient des marchés très importants ont bénéficié d’un moratoire jusqu’à ce qu’ils devraient se conformer à la loi sur la sous-traitance avant l’échéance du moratoire, la société bande s’est arrangée pour se conformer à la Loi sur la sous-traitance et non avec les actionnaires fictifs mais plutôt avec des RD-Congolais et ayant des parts réelles. C’est ce qui est fait devant l’autorité de régulation de la sous-traitance, nous avons constaté que les associés ne sont pas fictifs et il y a un Procès-verbal signé en bonne et due forme en telle sorte que les associés s’engagent de travailler ensemble. Nous allons veiller après 6 mois pour faire une évaluation pour savoir si les associés touchent les dividendes et si le pouvoir de gestion est partagé. C’est la lutte du Chef de l’État, et aux sous-traitants qui préfèrent beaucoup gagner en utilisant les RD-Congolais comme marche pieds nous allons les poursuivre pour remettre notre pays sur le rail dans une voie réellement économique avec les RD-Congolais et aux RD-Congolais qui sont dans cette situation et qui refusent de dénoncer. Si nous les découvrons, ils seront sanctionnés. Ce n’est pas une guerre contre les expatriés mais plutôt le Congo veut se relever sur le droit économique avec les RD-Congolais pour réduire la pauvreté. C’est une collaboration de partage des dividendes dans les ressources naturelles du Congo», a déclaré le Directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb.

«L’ARSP, sous la houlette de son Directeur général, travaille pour lutter contre le phénomène des associés figurants dans ce secteur et rappelle aux RD-Congolais que sa démarche n’est à confondre avec l’acharnement. Il s’agit du respect de la loi», a souligné la Direction générale de l’ARSP. Il s’avère important de préciser à ce stade que l’obtention de l’agrément de l’ARSP donne à la société Bangde la possibilité de conquérir à tous les marchés de la sous-traitance en partageant les dividendes avec les RD-Congolais personnes physiques.

«Après le travail abattu par l’ARSP, nous, RD-Congolais, avons maintenant le pouvoir de nous occuper de notre avenir selon la vision du Chef de l’État. Nous n’allons plus dépendre des expatriés et l’avenir de notre pays est assuré, une bonne partie du capital va désormais rester au pays et nous félicitons le Chef de l’État», a expliqué l’associé de Bangde Construction. Toutes ces actions s’inscrivent dans la droite ligne de la vision du Président Félix-Antoine Tshisekedi qui tient à la création de la classe moyenne véritablement RD-congolaise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page