Dossier à la UnePolitique

Muzito reçu en star à Buma

L’aura et le talent de Muzito sont tels que même les cadres et les militants du PALU n’ont pas eu d’autre choix que de lui réserver une standing-ovation à son arrivée à la cérémonie de clôture de l’année jubilaire du parti, samedi 22 août à Buma, dans le sanctuaire des Gizengistes, au grand dam de ses pourfendeurs.
Un moment magique et rare, qui a ému les invités présents samedi à la cérémonie de clôture de l’année jubilaire du Parti lumumbiste unifié -PALU. Des minutes féériques entre les militants du parti et leur camarade Muzito. Souvenez-vous, le 12 août dernier, Antoine Gizenga, le secrétaire général chef du parti, avait suspendu ce cadre militant du PALU. Dix jours plus tard, Muzito s’est fait ovationner à son arrivée à Buma, la basilique des Gizengistes Si l’ancien ministre du Budget, qui a réussi son test de popularité, était déjà l’économiste star de la maison gizengiste, la Direction du parti a créé sinon renforcé un mythe sur sa personne en le punissant injustement. L’ancien Premier ministre était devenu la grande attraction de la manif.
Son apparition a été saluée d’une standing-ovation d’une grande partie de l’assistance, a-t-on appris. «Ngekeleyabetu. Betuke na manima na ngeye», hurlait une dame émue, la soixantaine révolue. Traduisez: «Tu es nôtre. Nous sommes derrière toi». Ces cris de joie rimaient avec des applaudissements dont MfumuMpa -nouveau chef- ne se remettra peut-être jamais parce que survenus dans des circonstances particulières, à un moment où l’intéressé a indubitablement besoin de la sympathie de la base du parti. Témoins oculaires: le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, des chefs de partis membres de la Majorité et de l’Opposition… ainsi que des diplomates conviés à ces réjouissances.
Même élan à Kikwit et dans la ville de Bandundu, dans le Kwilu, le fief du PALU, où des pro-Muzito ont déployé samedi sur les principales artères des banderoles coiffées de divers messages de soutien à leur favori, provoquant de l’électricité dont le regain a été évité grâce à l’intervention de la Police, ont confié des sources recoupées. C’était l’heure de la revanche contre ses pourfendeurs, contre l’Histoire immédiate.
Joint au téléphone après la cérémonie, Muzito a simplement affiché un large sourire, refusant de commenter cet instant de magie. Sans nul doute, il a vécu un grand moment. Des militants aussi. «C’était fantastique. Muzito doit en avoir ressenti des frissons. Dans la guerre que lui livrent certains cadres du PALU, il a désormais l’assurance du soutien public de la base du parti», a commenté un invité de marque, grand admirateur du député élu de Kikwit dont la venue a attiré une meute de photographes, qui ne voulaient pas rater cette image. Un camouflet pour les détracteurs du cadre-militant suspendu, on le sait, à cause de ses tribunes constructives mais pas du goût de tous.
L’aura et le talent de Muzito sont tels qu’il force l’admiration. Brillant et passionné, sans doute, disent les militants du PALU qui apprécient son engagement et ses réflexions citoyens, Muzito, lui, n’est pas prêt de laisser de faire de la pédagogie. Faire parler cette RD-Congo qu’il faudrait relancer, reconstruire autrement, en proposant des pistes de solution, un autre chemin pour l’émergence. Et tant pis si certains cadres du PALU ou de la Majorité grincent des dents.
Analyse: Muzito a été applaudi pour son humilité -un autre à sa place aurait boudé la manifestation du parti- courage, pour son courage, pour avoir tenu tête à l’intolérance et refuser de céder aux chantages. Si l’ancien ministre du Budget, qui a réussi son test de popularité, était déjà l’économiste star de la maison gizengiste, la Direction du parti a créé sinon renforcé un mythe sur sa personne en le punissant injustement. La base a émis des signaux que la Direction du parti se doit de capter et déchiffrer. Elle demande au sommet d’abdiquer.
AKM
 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer