Dossier à la UnePolitique

Pathétique hommage de Badibanga à son «père» Tshisekedi

«Ayant eu la chance et le privilège de le connaitre depuis mon enfance, je garderai pour toujours, de cet homme d’exception, dont la droiture et la constance ont marqué ma jeunesse et mon engagement politique, le souvenir impérissable d’un homme cordial, bienveillant et attentionné, soucieux avant tout du bien-être de son peuple», écrit, ému, le Premier ministre appelant «à la sauvegarde de l’unité du parti et au rassemblement de toutes les tendances se réclamant de l’idéal des pères fondateurs de l’UDPS afin de continuer l’œuvre d’Etienne Tshisekedi»
Samy Badibanga a rendu, samedi 4 février dans un message rédigé depuis Bruxelles, à son «père» le leader historique de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS- Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé mercredi 1er février à l’âge de 84 ans, un tendre et émouvant hommage de l’enfant qu’il a été des années durant pour l’illustre disparu.
«Ayant eu la chance et le privilège de le connaitre depuis mon enfance, je garderai pour toujours, de cet homme d’exception, dont la droiture et la constance ont marqué ma jeunesse et mon engagement politique, le souvenir impérissable d’un homme cordial, bienveillant et attentionné, soucieux avant tout du bien-être de son peuple», a écrit, ému, le Premier ministre de la République Démocratique du Congo, de retour d’une visite privée aux Etats-Unis où il a rencontré le président américain Donald Trump le 2 février.
En recueillement à Bruxelles en mémoire de son mentor, à travers plusieurs lignes, Badibanga a laissé éclater sa douleur tout en saluant «la mémoire du combattant inlassable de la démocratie» et rendant «hommage à l’Homme d’Etat, infatigable avocat de la démocratie et de l’Etat de droit dans notre pays».
«Opposant farouche, il a sacrifié sa vie à cette cause dont il a fini par devenir l’emblème vivant, en faisant le choix, avec opiniâtreté et pugnacité, d’un combat politique qu’il a mené à la prison et à la déportation intérieure, en subissant la torture physique et morale», a évoqué l’ancien conseiller spécial du lider maximo de l’UDPS.
«Sa fidélité au combat lui vaut l’estime de notre peuple mais aussi la considération au sein de la classe politique congolaise ainsi qu’une grande admiration au-delà de nos frontières, en Afrique et dans le monde», a-t-il ajouté, présentant en même temps ses condoléances à la famille biologique de Tshisekedi, à l’UDPS et à tous les RD-Congolais.
Soucieux de voir la noble lutte de Tshisekedi couronnée, Badibanga a appelé, sur un ton fédérateur, «tous les partisans du défunt et tous ceux qui se revendiquent de son idéal politique à saisir l’occasion de ce malheureux événement pour, non seulement sauvegarder l’unité du parti, mais aussi et surtout, créer les conditions du rassemblement de toutes les tendances se réclamant de l’idéal des pères fondateurs de l’UDPS afin de continuer l’œuvre d’Etienne Tshisekedi».
AKM
Message de Son Excellence Monsieur le Premier ministre suite au décès de Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba
C’est avec la plus grande consternation que j’ai appris le décès, mercredi 1er février 2017 à Bruxelles, du patriarche Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS en sigle. Les Congolais ont appris avec une grande émotion la disparition de celui qui nous a guidés depuis le début de la décennie 80 sur le chemin de la liberté.
Je saisis cette douloureuse occasion pour saluer la mémoire du combattant inlassable de la démocratie, et rendre hommage à l’Homme d’Etat, infatigable avocat de la démocratie et de l’état de droit dans notre pays.
Opposant farouche, il a sacrifié sa vie à cette cause dont il a fini par devenir l’emblème vivant, en faisant le choix, avec opiniâtreté et pugnacité, d’un combat politique qui l’a mené à la prison et la déportation intérieure, en subissant la torture physique et morale.
Sa fidélité à son combat lui vaut l’estime de notre peuple, mais aussi la considération au sein de la classe politique congolaise ainsi qu’une grande admiration au-delà de nos frontières, en Afrique et dans le monde.
Etienne Tshisekedi a été un homme d’Etat qui a exercé, très jeune, de nombreuses charges publiques éminentes, mû par la volonté de servir son pays en se basant sur des valeurs qui fondent une vraie nation et en bannissant le tribalisme, le clanisme, le divisionnisme et le clientélisme.
Ayant eu la chance et le privilège de le connaître depuis mon enfance, je garderai pour toujours, de cet homme d’exception, dont la droiture et la constance ont marqué ma jeunesse et mon engagement politique, le souvenir impérissable d’un homme cordial, bienveillant et attentionné, soucieux avant tout du bien-être de son peuple.
En ce moment où Etienne Tshisekedi nous a quitté, j’adresse à toute sa famille, le témoignage de mon profond respect et de mon amitié. Au nom du Gouvernement et au mien propre, je lui présente mes très sincères condoléances.
J’appelle tous les partisans du défunt et tous ceux qui se revendiquent de son idéal politique à saisir l’occasion de ce malheureux événement pour, non seulement sauvegarder l’unité du parti, mais aussi et surtout, créer les conditions du rassemblement de toutes les tendances se réclamant de l’idéal des pères fondateurs de l’UDPS afin de continuer l’œuvre d’Etienne Tshisekedi.
A tout le peuple congolais, je demande de nous unir dans cette épreuve, pour le respect de la mémoire de l’illustre disparu et la poursuite de sa contribution pacifique pour la démocratie, l’état de droit et la liberté. Nous devons de même nous interdire toute politisation cet événement malheureux qui nous unit tous dans la douleur.
Fait à Bruxelles, le 04 février 2017
Samy BADIBANGA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer