Dossier à la UnePolitique

Moïse Katumbi quitte le PPRD

KATUMBIUn communiqué de presse et une déclaration politique transmis mardi à AfricaNews annoncent que Katumbi a présenté officiellement sa démission du PPRD, signifiée par courrier au Secrétaire général du parti. Il évoque les signaux alarmants qui indiquent que tout semble mis en œuvre pour ne pas respecter la Constitution 
Pas de déclaration à la presse. Mais un communiqué de presse faisant part de la démission de Moïse Katumbi du PPRD, parti dont il a été élu député national et provincial en 2006 avant d’être élu gouverneur en 2007. Qui l’eût cru? Il y a encore quelques années, Katumbi était le fer de lance du parti présidentiel au Katanga. Il faisait aussi partie du cercle des donateurs les plus généreux de cette formation politique.
Moïse KatumbiChapwe a créé, le 21 septembre, son compte Twitter, son tout premier profil public sur un réseau social. Il a coup sur coup expédié huit messages en anglais et en français, promettant des séances de questions/réponses avec les utilisateurs de ce média social. Il promettait surtout d’y faire une importante annonce. Du coup, la toile a explosé: plus de 3.000 abonnés en moins de 24 heures, à en croire Jeune Afrique. Chacun y est allé de son commentaire. D’aucuns y ont perçu le signe de l’annonce imminente de sa candidature à la présidentielle de 2016. Mardi 29 septembre, huit jours après son arrivée sur Twitter, Katumbi a peut-être franchi une importante étape vers cette échéance en annonçant sa démission du PPRD, parti dont il a été élu député national et provincial à Lubumbashi en 2006 avant d’être élu gouverneur en 2007. AfricaNews est compté parmi les médias qui ont reçu la primeur de cette information contenue dans un communiqué de presse et une déclaration politique rédigés à Lubumbashi le 29 septembre 2015.
«Ce mardi 29 septembre 2015, Moïse KatumbiChapwe a présenté officiellement sa démission du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD. Cette démission a été signifiée par courrier au Secrétaire général du parti», annonce d’entrée le communiqué.
Puis: «Il explique cette démission par des signaux alarmants qui indiquent que tout semble mis en œuvre pour ne pas respecter la Constitution, en entretenant retards, flou et illisibilité du cycle électoral et en élaborant une stratégie de glissement des dates des scrutins». Enfin: «Il déplore aussi le recul de l’Etat de droit et des libertés individuelles dans le pays. Il appelle pour finir la création d’un large mouvement autour des valeurs démocratiques et républicaines». Il va sans dire que ce départ du PPRD constitue ipso facto la démission définitive du poste de gouverneur que Katumbi a occupé pendant huit ans pour le compte du parti. Katumbi détaille les raisons de sa démission dans la déclaration politique ci-après.
AKM
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer