Dossier à la UneEcofin

A Makutano, Sakombi Molendo vante la Corniche de Kinshasa

L’occasion a été belle pour Aimé Sakombi Molendo, ministre des Affaires foncières, de vanter le projet d’aménagement immobilier «Corniche de Kinshasa». Devant des hommes d’affaires venus de divers horizons d’Afrique, Sakombi Molendo a exposé sur ce projet et ses avantages pour une ville de Kinshasa dont les prévisions démographiques augurent que «la situation va se dégrader et Kinshasa va connaître un engorgement du fait de la surpopulation, l’insécurité́, l’occupation irrégulière de l’espace, la dégradation des édifices publics, les embouteillages insoutenables et toutes leurs conséquences sur la productivité́ économique».

Face à cette situation, le projet Corniche de Kinshasa offre, selon le patron des terres RD-congolaises, l’avantage d’extension des quartiers existants suite à la création de 4 plateformes conçues pour gagner des terrains sur le fleuve et redynamisation de Kinshasa, de préservation de la biodiversité suite au strict respect des recommandations d’une étude environnementale approfondie, d’augmentation de l’assiette fiscale -taxes immobilières, taxes d’habitations, impôts fonciers-, d’assainissement du cadastre foncier des 4 zones et régularisation des titres de propriétés et d’exploitation de zone marécageuses inoccupées au profit des communautés locales.

Autres avantages, c’est que le projet Corniche va permettre la création de plus de 8000 emplois durant la mise en œuvre et 4000 après exécution ainsi que le développement immobilier de haut-standing sur 8,5km. 

«Ce grand projet immobilier a été scellé à travers une convention entre la RD-Congo et la société Starstone RDC SASU, signée le 9 novembre 2017. Il a malheureusement connu de grandes difficultés pour son implantation, essentiellement à cause de plusieurs concessionnaires ainsi que de nombreux occupants qui se prévalaient des jugements obtenus des Cours et Tribunaux, sur base de simples actes de cession octroyés par des Autorités traditionnelles. Ce faisant, la Société Startstone RDC n’avait guère pu se mettre à l’œuvre durant près de 4 ans, faute d’exécution des termes et obligations qui incombaient à l’Etat congolais», a fait savoir le ministre des Affaires foncières, signifiant en plus que ce projet, assis sur un chronogramme précis, se trouve dans la phase d’expropriation et d’indemnisation dans la Zone 3 pour un coût global évalué à près d’USD 7 millions que la société Starstone RDC a pris l’engagement de payer.

«Le début des travaux est souhaité de manière imminente par le Chef de l’Etat. Pour cause, il en résulterait par corrélation, un développement des espaces publics à caractère touristique et une résorption du déficit de logement à Kinshasa», a précisé Sakombi Molendo. Puis: «Pour nous départir de nombreux échecs d’hier, une procédure forte sera établie et s’emploiera à ce que chaque étape dans l’aménagement soit certifiée par une expertise internationalement avérée, en étroite collaboration avec les ministères ad hoc. Tout en insistant sur le respect de la loi sur la sous-traitance de la RD-Congo, je rassure toute l’assistance que l’organisation de la société Starstone ne travaillera essentiellement qu’avec des RD-Congolais, dont certains ont été recrutés sur le marché international».

Le projet Corniche de Kinshasa, a signifié le ministre Sakombi Molendo, s’articule autour des 4 zones. La première va de la résidence actuelle de l’Ambassadeur de France jusqu’à la clôture du Palais de la nation, alors que la deuxième s’étend du Palais de la Nation jusqu’à l’embouchure de la rivière Gombe. La troisième zone couvre l’espace compris entre la rivière Gombe et le chantier naval de Chanimetal. La dernière zone va du chantier naval de Chanimetal jusqu’au collecteur situé à Mont-Ngaliema. La Corniche de Kinshasa va occuper une superficie de 178 Ha dont 70 glanées sur le fleuve et va impulser la création de 4 extensions de quartiers existants soit 2.310.000m2 de nouvelles constructions qui vont répondre à un besoin urgent au sein du marché immobilier à Kinshasa.

En présence de toute la crème du microcosme du business en RD-Congo, le ministre Sakombi Molendo a tenu à partager une information fondamentalement importante. «Le Gouvernement de la République a signé le 12 novembre dernier, par le truchement de mon Ministère, un protocole d’accord avec la firme Harmiad, Groupement d’intérêt économique des géomètres Turcs, portant sur la numérisation du cadastre foncier et la sécurisation des titres fonciers et immobiliers en RD-Congo. Y subsidiairement, la zone Corniche s’imbriquera parfaitement dans la schématique tracée par cette grande firme qui a permis à l’Etat turc de numériser plus de 58 Millions des titres, endéans les 10 ans», a-t-il soulevé non sans souligner que ceci va constituer la première phase du projet pilote, dans lequel tous les titres seront sécurisés et inscrits dans une base numérique inviolable. «Il s’agira donc dans ce cas d’espèce de la première zone ‘Zéro Conflit’ de toute la République», a déclaré Molendo, gonflé à bloc.

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer