Dossier à la Une

L’UDPS quitte la Chambre et la CENI…

Le président du groupe parlementaire UDPS à l'Assemblée nationale, Samy Badibanga Ntita
Le président du groupe parlementaire UDPS à l’Assemblée nationale, Samy Badibanga Ntita
Mais les pressions exercées sur Jean-Pierre Kalamba, le délégué du groupe à la Centrale électorale risque de s’avérer vaine tant l’intéressé avait déjà refusé le mot d’ordre du groupe à la clôture de la session d’avril dernier, font savoir certaines sources
Breaking news: UDPS et alliés suspend sa participation à l’Assemblée nationale et à la Commission nationale électorale indépendante -CENI-, a confié dimanche une source proche du plus grand groupe parlementaire de l’Opposition à la chambre basse. Les Tshisekedistes disent récuser le dérapage à l’Assemblée nationale et à la CENI, notamment la violation de la Loi portant organisation de la CENI.
Ils protestent contre le non respect du principe de l’unicité du calendrier électoral consacré à l’article 9 de cette loi. Mais il y a de grosses inquiétudes quant à l’effectivité de ce mot d’ordre lancé par le président du groupe, le député Samy Badibanga.
Deux principaux arguments renforcent cette appréhension. Le premier: UDPS et Alliés n’existe plus que de nom, certains députés contestant le leadership de l’ancien conseiller spécial de Tshisekedi. Pourtant, jusqu’à preuve du contraire, Badibanga parle au nom du groupe. Le deuxième: nul n’est vraiment convaincu du ralliement à ce mouvement du délégué du groupe à la CENI, le rapporteur Jean-Pierre Kalamba.
A en croire les sources d’AfricaNews, Kalamba avait déjà refusé de céder à une pression similaire quand le groupe avait suggéré une telle éventualité à la faveur de la clôture de la session de mars dernier.
Les partisans de la suspension semblent avoir pris leur disposition. «Si Kalamba ne suit pas le mot d’ordre du groupe, ce sera de sa responsabilité. Nous allons, de notre côté, tirer toutes les conséquences en lui retirant notre confiance». Jusque dimanche soir, Kalamba n’avait pas encore été officiellement notifié de la décision du groupe.
Les opposants ont peut-être juré de monter la pression sur la Majorité. A ce propos, on rappelle que bien avant l’UDPS, l’UNC de Vital Kamerhe, 15 députés, n’a pas participé à la plénière consacrée à la rentrée parlementaire le 15 septembre, exprimant son désaccord face à l’arrestation et l’emprisonnement de son député Jean Bertrand Ewanga. L’UNC a tout de même été aperçue à la séance plénière sur l’examen des matières inscrites au menu de la session de septembre.
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer