Dossier à la UneEcofin

La DGDA sensibilise sur le Système de traçabilité des droits d’accises en RD-Congo

Le Directeur général ai de la Direction générale des douanes et accises -DGDA-, Jean-Baptiste Nkongolo, a ouvert, lundi 24 mai 2021 au Pullman Grand hôtel, la journée DGDA placée sous le thème: «La sensibilisation sur le Système de traçabilité des droits d’accises en RD-Congo -STDA». Cette journée a été ouverte avec le concours de la plateforme SICPATRACE, de la société SICPA qui est numéro un dans le monde dans le domaine de la technologie de marquage sécurisé et de traçabilité des produits, qui fait l’objet essentiel de cette sensibilisation que mène la DGDA.

Dans mot d’ouverture des activités, le DG ai de la DGDA, Jean-Baptiste Nkongolo, a bien précisé: «cette journée de sensibilisation est pour répondre favorablement aux soucis d’accroissement des revenus dont l’Etat a grandement besoin pour faire face aux défis majeurs auxquels il est confronté». Parlant du partenariat avec SICPA, il a clairement affirmé que la mise en place d’un Système de traçabilité des droits d’accises a pour objet la traçabilité et le monitorage des produits soumis aux droits d’accises. «Il s’agit des produits locaux ou importés», a-t-il précisé.

Après l’adresse du Directeur général Jean-Baptiste Nkongolo, l’assistance a suivi avec une attention soutenue le mot du représentant de SICPA suivi de la présentation des produits concernés dans le Système de traçabilité des droits d’accises faite par le sous-directeur Honoré Mazwan. Il y a lieu de souligner que la partie technique du STDA a été expliquée par Olivier Mizin de la même firme SICPA. Tous ces exposés ont ouvert la voie aux échanges très enrichissants entre les participants et les intervenants.

«Le marquage sécurisé et la traçabilité des produits 111 fabriques, 5 opérateurs de téléphonie mobile et 28 fournisseurs d’accès internet sont concernés. Dans un premier temps, les boissons alcooliques non alcoolisées, les jus, eaux minérales, limonades et autres boissons non alcooliques, les services de télécommunication seront concernés pour le lancement dès le mois de juin prochain», a souligné Jean-Baptiste Nkongolo. Et d’ajouter: «pour le reste: produits pétroliers, à l’exception des produits destinés à l’exportation, suivront progressivement».

Cette occasion a permis au DG ai de la DGDA de confirmer que les objectifs et principaux bénéfices sont: combattre le coulage des recettes, protéger les producteurs locaux en règle avec l’Etat, protéger les consommateurs, créer des emplois et des investissements et contribuer à l’amélioration du climat des affaires. Désormais, les produits RD-congolais seront marqués et sécurisés ainsi que ceux importés. Cette démarche de la DGDA impactera positivement sur les recettes de l’Etat, car d’autres secteurs publics y bénéficieront aussi de part cette certification. Cette journée DGDA placée sous le thème: «La sensibilisation sur le Système de traçabilité des droits d’accises en RD-Congo» a été riche en information dans la mesure où elle a outillé les participants dans la manière de lutter contre le coulage des recettes dont l’Etat a besoin pour faire face à de nombreux défis.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer