Dossier à la Une

Kengo sème la pagaille à la LINA

Le speaker du Sénat , Léon Kengo wa Dondo
Le speaker du Sénat , Léon Kengo wa Dondo
Léon Kengo veut la chienlit à la Ligue nationale des Anamongo -LINA. Pour avoir le poste de Patriarche de la grande famille anamongo, le ngbandi Kengo est prêt à tout. A en croire des sources bien introduites, l’ancien Premier ministre de Mobutu manipule Jean-Pierre Ondekane, à la base de l’imbroglio au sein de la LINA. Il multiplie des manœuvres afin d’arriver à ses fins. Tenez, lors des obsèques du patriarche Bomboko, Kengo avait remis une bagatelle de USD 213.000 à son poulain  Ondekane pour organiser les funérailles, sans passer par le collège des fondateurs censés se charger de l’organisation des funérailles.
Plus curieux, du vivant de Bomboko, Kengo n’avait jamais été membre actif de la Ligue nationale des Anamongo. Ce qui met la puce à l’oreille des anamongo vigilants et conforte la thèse selon laquelle Kengo, de concert avec son homme-lige, nourrissait le vil dessein de créer un désordre sans précédent au sein de la LINA. L’ex-Procureur général de la République sous Mobutu n’agit pas seul, affirme-t-on. Il a enrôlé avec lui, d’autres figures de la classe politique RD-Congolaise dont José EndundoBononge, ancien ministre de l’Environnement.
Ca gronde au sein de la LINA, des voix s’élèvent pour s’opposer aux ambitions de Kengo. «Comment lui, ce Léon qui n’est pas Anamongo veut chapoter notre structure qui est apolitique», s’interroge un membre de la LINA visiblement indigné. Et de poursuivre: «où étaient-ils quand le Patriarche était vivant pour semer ce désordre? Nous n’allons pas céder à cette machination de Kengo et ses acolytes. Ils ne visent pas seulement des postes, souligne-t-on. Ils veulent s’approprier la grande famille anamongo pour des visées politiques dans la perspective des échéances de 2016. Les anamongo représentent 33% de la population RD-congolaise. De son côté, Barthélemy Okito, président intérimaire de la LINA, s’attèle à la préparation du prochain congrès de cette association.
Lundi dernier, il a mis en place une commission pour ce faire. Le Professeur Banyaku, récemment nommé délégué du Parlement à la Cour constitutionnelle, en fait partie. Il aura pour mission de superviser la commission chargée d’élaborer les statuts de la LINA. Cependant, suite au malaise qu’il ya au sein de la Ligue, l’intérimaire Okito envisage d’ester une action en justice contre Ondekane, renseigne un cadre de cette structure. D’ailleurs, une autre commission a été mise en place à ce sujet. Elle se prononcera le samedi 21 juin 2014.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer