Dossier à la UnePolitique

Katumbi retourne à Kinshasa avec la dépouille de Tshisekedi

Selon une dépêche de l’agence Belga datée du 9 février 2017, l’opposant RD-congolais Moïse Katumbi Chapwe a annoncé jeudi son retour au pays «avec la dépouille» d’Etienne Tshisekedi, le président d’un parti d’opposition décédé la semaine dernière à Bruxelles lorsqu’elle sera rapatriée en République démocratique du Congo.
«Je vais rentrer avec la dépouille à Kinshasa», a-t-il déclaré à quelques journalistes à son arrivée à la basilique de Koekelberg pour participer à un requiem en mémoire de M. Tshisekedi.
«C’est clair et définitif», a ensuite précisé M. Katumbi.
Ce riche homme d’affaires, ancien gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), a démissionné du parti du président Joseph Kabila en septembre 2015 pour passer à l’opposition.
Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle -dont la date n’a pas encore été fixée en dépit de l’expiration du mandat de M. Kabila le 19 décembre dernier -, Katumbi e été condamné à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble et est sous la menace d’un procès pour recrutement de mercenaires. Ce qui le rend en principe inéligible.
Une commission ad hoc des évêques catholiques a récemment séjourné dans le Haut-Katanga pour des éclairages sur les ennuis judiciaires dont Katumbi est l’objet.
Me Mumba, l’un des avocats de l’opposant, a sollicité la suppression de la clause d’arrestation immédiate dans le jugement condamnant Katumbi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer