Dossier à la UneHi-TechMédiasNationPolitique

Katumbi, le politique congolais le plus influent sur Twitter avec un million d’abonnés!

Derrière le Top 1, pointent Fayulu (812.170), Bazaiba (545.665), Matata (513.362), Kamerhe (432.334), Muyumba (420.989), Muyaya (420.129) …et Fatshi (405.363)

Les réseaux sociaux permettent au public de suivre l’actualité, les activités, les avis et autres passions des hommes politiques, des stars et autres leaders d’opinion. En République démocratique du Congo, côté acteurs politiques, le roi des rois est Moïse Katumbi Chapwe. Le leader du parti Ensemble pour la République et président du TP Mazembe est le plus suivi sur Twitter.

Son compte certifié a franchi la barre d’un million d’abonnés depuis le 29 mai à 1h06, sept ans jour pour jour après avoir rejoint ce réseau social de microblogage, permettant à un utilisateur d’envoyer gratuitement des micromessages de plus ou moins 280 caractères, appelés tweets ou gazouillis, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Twitter permet surtout de partager simplement avec sa communauté des informations sur son activité, interagir avec elle sur son actualité, son positionnement et son organisation. Cette communication, simple et régulière, alimente l’image de marque de l’utilisateur et vient compléter efficacement son action.

Sur base des chiffres prélevés dimanche à la mi-journée, Katumbi y a plus d’abonnés que TP Mazembe, club de football dont il est le principal sponsor: 219.975. Il fait mieux que Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, qui compte à son actif 812.170 suiveurs et tweete depuis 2012. Derrière Fayulu, pointe une femme politique, Eve Bazaiba Masudi, actuelle VPM en charge de l’Environnement, passée par l’UDPS avant de rallier le MLC. Bazaiba dont le compte n’est pas certifié, alors qu’elle est sur Twitter depuis 2014, mobilise 545.665 abonnés. Elle devance Matata Ponyo Mapon, ancien Premier ministre et candidat déclaré à la présidentielle de 2023, arrivé la même année qu’elle sur le réseau, avec un décompte flatteur de 513.362 abonnés.

Puis, arrive Vital Kamerhe, le patron de l’UNC, admis sur le réseau une année avant le président du parti LGD, avec 432.334 abonnés. L’ancien directeur de cabinet de Fatshi distance de 12.000 abonnés le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, 420.129. Le porte-parole du gouvernement a 860 abonnés de moins que la sénatrice Francine Muyumba qui en aligne 420.989. Sur Twitter depuis 2015, le Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo s’est arrêté à 405.363 abonnés, en décembre 2018, soit après trois ans d’activité.

Mboso, le chef de corps le moins suivi!

Directeur de cabinet de Moïse Katumbi et ancien président de l’Assemblée nationale, Olivier Kamitatu Etsu, aligne 350.227 abonnés, contre 355.585 pour son ancien ami et boss du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo, contre 124.929 abonnés pour son nouveau compagnon Salomon Kalonda, le conseiller spécial de Katumbi, révélé plus fort que le chef du Parti travailliste -PT-, Steve Mbikayi: 123.630 clients. Kamitatu dépasse aussi Jean Marc Kabund, le président intérimaire de l’UDPS récemment radié de cette formation politique -312.909-, le député national et président du parti Envol Delly Sesanga -267.113-, son collègue élu de Kananga Claudel Lubaya -234.495-, le président honoraire PPRD de l’Assemblée nationale Aubin Minaku -209.510-, le Premier ministre Sama Lukonde 206.446 habitués, le jeune loup du PPRD Patrick Nkanga, 194.676 et Augustin Kabuya 191.582.

Le secrétaire général de l’UDPS est cependant devant l’ancien Premier ministre Samy Badibanga -147.210 abonnés avec un compte non certifié-, le speaker du Sénat, Modeste Bahati, 96.545 abonnés, lui-même talonné par l’autre ancien speaker PPRD de l’Assemblée nationale Evariste Boshab: 79.330 abonnés. Ministre des Affaires foncières depuis 2019, l’UNC Sakombi Molendo 60.912, soit 306 clients de plus que l’ancien ministre PPRD des Finances Sele Yalaguli, 60.606 abonnés. Sele s’affiche plus influent que le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia, chef de corps le moins suivi sur Twitter, avec 60.335 personnes connectées, mais laisse loin derrière le PPRD Néhémie Mwilanya: 23.237 abonnés.

Mwilanya n’est même pas plus fort que Gecoco Mulumba, le tout nouveau vice-gouverneur UDPS de la ville de Kinshasa, 27.359 suiveurs. Sur Twitter depuis 2010, Noël Tshiani compte 192.117 abonnés. Gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula fait presque autant avec 174.748 abonnés, contre 43.421 pour le ministre d’État en charge de l’Aménagement du territoire, Guy Loando, lui aussi présent dans ce canal seulement depuis 2019. 

Tino MABADA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page