Dossier à la UnePolitique

Katumbi-Kamitatu: secrets de Joburg

Katumbi & Kamitatu
Rendez-vous arrangé de longue date ou étrange coïncidence, à la faveur d’un séjour médical à Johannesburg en Afrique du Sud, l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga a rencontré l’ancien ministre du Plan en marge des travaux des Libéraux africains
Depuis leurs départs respectifs de la Majorité présidentielle en septembre 2015, l’ancien ministre du Plan et l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga se sont davantage rapprochés et ont pris l’habitude de communiquer régulièrement, donnant les preuves de vouloir travailler ensemble. Ils se sont rencontrés la semaine dernière en Afrique du Sud. Et le post qui révélant cette réunion a a déjà récolté 171 mentions «J’aime» et a été retweeté 102 fois. Dans leurs commentaires, les sympathisants de ces deux personnalités estiment, par exemple, qu’il «est toujours bon de se rencontrer et de peaufiner une stratégie commune pour le bien de l’Opposition».
Pour construire une opposition forte et unie, Moïse Katumbi Chapwe mobilise tout le monde. Y compris l’ancien ministre du Plan Olivier Kamitatu Etsu. Rendez-vous arrangé ou étrange coïncidence, à la faveur d’un séjour médical à Johannesburg en Afrique du Sud, le premier a rencontré le deuxième la semaine dernière, en marge des travaux des Libéraux africains. Et à en croire un tweet de Kamitatu, les deux personnalités ont échangé «les vues sur les défis et enjeux du Congo post-Kabila». Tous deux opposés au dialogue et au glissement, il est logique de présumer que l’entretien entre Katumbi et Kamitatu a particulièrement tourné autour de la possibilité de renforcer l’idée d’organiser les primaires en vue de désigner le candidat unique de l’Opposition à la prochaine présidentielle.
Au-delà de cet aspect, force est de constater que de par sa position à la tête du Réseau des Libéraux Africains, Kamitatu dispose des diverses relations accumulées depuis qu’il côtoie ce beau milieu désormais renforcé par le ralliement de l’APR, le parti du président sénégalais Macky Sall, qu’il pourrait, si besoin est, faire bénéficier à son prestigieux partenaire, lui-même réputé bien positionné dans divers milieux.
Le post de Kamitatu annonçant la réunion de Johannesburg a déjà récolté 171 mentions «J’aime» et a été retweeté 102 fois. Dans leurs commentaires, les sympathisants de ces deux personnalités estiment, par exemple, qu’il «est toujours bon de se rencontrer et de peaufiner une stratégie commune pour le bien de l’Opposition».
D’autres sont d’avis que l’union fait la force et la RD-Congo en a grandement besoin à cette époque de son histoire. Un autre les a invités à se rendre à Paris en vue d’y rencontrer des députés français. Depuis peu, l’opposition et les compatriotes qui croient en elle pensent s’appuyer sur Katumbi pour jouer un rôle déterminant sur la scène politique nationale.
La rencontre de Joburg intervient quelques jours seulement après l’appel de Katumbi invitant l’opposition à faire bloc pour l’alternance et envisager sérieusement l’organisation des primaires d’où sortirait son candidat unique à la présidentielle de 2016.
Depuis leurs départs respectifs de la Majorité présidentielle en septembre 2015, l’ancien ministre du Plan et l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga se sont davantage rapprochés et ont pris l’habitude de communiquer régulièrement via des réseaux sociaux ou par téléphone, donnant les preuves de vouloir travailler ensemble.
Dans un récent message sur Twitter, l’ancien président MLC de l’Assemblée nationale 1+4 s’est fait l’honneur d’expliquer le bienfondé de la campagne de prière de trois mois décrétée par Katumbi. «Face au côté obscur de la force, le courage physique ne suffit pas, il faut y impliquer la dimension spirituelle», a posté Kamitatu.
AKM 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer